Wonlo Coulibaly : Le menuisier devenu le seul Mimos des Éléphants

Wonlo Coulibaly, le défenseur de l’Asec Mimosas, fait partie du 11 type d’Ibrahim Kamara, le seul novice de l’équipe des Eléphants de Côte d’Ivoire à cette Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 qui se déroule en Egypte depuis le 21 juin 2019. Alors que les événements le prédestinaient à la menuiserie, depuis quelques mois, la carrière du joueur n’a cessé de croître. Qui est ce menuisier devenu défenseur ?

Il est pourtant le seul nouveau de cette équipe d’Ibrahim Kamara. Wonlo Coulibaly, âgé de 28 ans, participe à sa première Coupe d’Afrique des nations avec la Côte d’Ivoire depuis le 21 juin au 19 août, en Egypte. Meilleur joueur du championnat national saison 2018-2019, Wonlo Coulibaly a célébré sa première sélection face au Rwanda, au cours de la dernière journée des éliminatoires de la Can, au stade Félix Houphouët-Boigny alors qu’il avait 27 ans.

Très vite, le sélectionneur ivoirien lui a fait confiance en lui confiant le couloir gauche des Eléphants dont il s’est emparé. Notons que Coulibaly a été formé au centre de formation Excellence d’Adjamé et est passé par l’AS Denguélé et par l’As Tanda, avant d’arriver chez les Jaune et noir où il explose depuis 2017. Avec l’Asec, Wonlo Coulibaly atteint les sommets avec un triplé (Ligue 1, Coupe nationale et Coupe Houphouët-Boigny assorti d’une performance historique : 16 victoires d’affilée au cours de la saison 2017-2018).

A lire aussi : Le message de Drogba aux Éléphants : “Ne réfléchissez même pas…”

Élu ‘’meilleur joueur’’ de la Ligue ivoirienne par ses pairs le 25 mai 2019 à Yamoussoukro, il confirmait ainsi son talent. « Franchement, je ne m’y attendais pas. Mais si le jury dont je ne connais pas les membres ont porté leur choix sur ma personne, c’est que je le mérite. Merci à tous mes coéquipiers, au coach, aux dirigeants de l’Asec. C’est maintenant que le plus dur commence », avait-il confié.

En outre, il a reçu le prix Konan Yobouet 2019, récompensant le meilleur défenseur mimosas de la saison. Cette icône du championnat national a connu un parcourt atypique. En effet, ses parents avaient opposé un refus farouche lorsqu’il a décidé de s’adonner à la menuiserie vue qu’il était difficile de réaliser son rêve de devenir footballeur professionnel. Mais le travail a fait de lui quelqu’un qui a réussi à s’imposer au sein de l’équipe Jaune et noir car capable de jouer axial comme latéral gauche.

Celui qui était prédestiné à la menuiserie dit avoir pour modèle Baky Koné, l’actuel président délégué du club Jaune et noir et ancien attaquant de l’Asec à cause de son courage. Lors du match contre l’Afrique du Sud, le joueur ne s’est pourtant pas laissé envahir par l’émotion. Le latéral gauche a joué décontracté et a même été au départ de l’action du but de Jonathan Kodjia.

« J’ai vécu ce match avec une grosse dose d’émotion. Ce n’est pas permis à tout le monde de participer à une CAN. Surtout pour quelqu’un qui évolue au pays. Cela relève de l’exploit puisque ça fait bien longtemps qu’un joueur issu du championnat national n’avait pas débuté un match à la CAN. C’est une grande joie surtout qu’il y a la victoire au bout. C’est un souvenir inoubliable. Mais il faut garder la tête sur les épaules pour aborder le prochain match », expliquait-il à Sport-ivoire.

Karina Fofana

  •  
    3.4K
    Partages
  • 3.4K
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prince Beganssou

Read Previous

Ibn Chambas chez Bédié : « Que tous les acteurs soient associés à la consolidation de la démocratie »

Read Next

Côte d’Ivoire : Corsair réaffirme sa volonté de conforter sa présence dans le pays

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *