« Un grand juge n’est pas le juge d’un parti » : Les vérités du bâtonnier aux juges ivoiriens

Palais de justice d'Abidjan

C’est une tradition dans le monde judiciaire. L’audience solennelle de rentrée judiciaire. La Cour d’Appel d’Abidjan a procédé donc à sa rentrée judiciaire en présence des hautes autorités judiciaires et politiques. Une cérémonie marquée par la prestation de serment de plusieurs juges ivoiriens et par l’installation de magistrats.

Cette audience était présidée par le premier président  de la Cour d’Appel d’Abidjan, Aly Yéo. Dans son adresse, le bâtonnier de l’Ordre des avocats, Me Thomas Zé N’Dri, interpelle les juges sur leur responsabilité vis-à-vis  du peuple.  »Un grand juge n’est pas un juge d’un régime  ni le juge d’un parti sinon il perd tout respect et crédibilité.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : 2.6 milliards FCFA de redressement fiscal de la SAPH de Billon, présidentiable du PDCI

Thomas N'Dri, bâtonnier de l'ordre des avocats en Côte d'Ivoire s'est adressé aux juges ivoiriens
Thomas N’Dri, bâtonnier de l’ordre des avocats en Côte d’Ivoire s’est adressé aux juges ivoiriens

 »Un grand juge n’est pas un juge d’un régime  ni le juge d’un parti sinon il perd tout respect  et crédibilité. »

Me Thomas N’Dri interpelle les juges ivoiriens

Le peuple est au-dessus des régimes » a fait savoir le bâtonnier. S’adressant aux nouveaux juges, le premier président  de la Cour d’Appel d’Abidjan les a invités à respecter leur serment ‘‘Souvenez-vous en tout lieu, en toute circonstance, des termes de votre serment et c’est en cela que vous serez des juges loyaux », a conseillé Aly Yéo.

JD

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags:
Articles liés

Sorry, no related articles to display.

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info