Thierry Tanoh à Tiébissou : « Le PDCI va revenir au pouvoir, c’est sa vision qui a bâti la Côte d’Ivoire »

Thierry Tanoh le 5 juillet 2019

L’ex-ministre Thierry Tanoh, dans le Tchêwy. Il y était les vendredi 15 et samedi 16 novembre 2019. Le secrétaire exécutif du PDCI-RDA chargé des Finances du PDCI était l’invité des trois délégués PDCI du département de Tiébissou : Assa Ouffoué, Victor Kouamé et Yéboué Pascal. Morceaux choisis de sa déclaration. Thierry Tanoh Tiébissou et discours.

Depuis que je suis arrivé dans la région, l’accueil qui m’a été réservé, la chaleur avec laquelle j’ai été reçu, l’amitié, l’amour que j’ai ressentis ici, fait que vraiment je me sens ici chez moi et je vous remercie. Mais avant de vous parler, je voudrais vous transmettre les salutations du Président Henri Konan Bédié. Quand je lui ai dit que j’étais invité à venir ici, qu’est-ce que tu en penses ? Il m’a dit : « vas-y tout de suite.

Donc pendant que je suis là, je voudrais vous transmettre ses salutations. Depuis que je suis sorti du gouvernement, il y a un an, je n’ai pas parlé. Parce que moi, je ne parle pas beaucoup et la première fois que je prends la parole, c’est ici. Les grands frères sont venus me voir et ils m’ont dit, petit frère, est-ce que tu peux venir chez nous parce qu’il y a des rumeurs qui courent pour dire qu’au PDCI, il n’y a pas de monde ? Alors toute suite, j’ai répondu avec plaisir, voilà encore pourquoi je suis ici.

A lire aussi : Depuis les États-Unis, Thierry Tanoh brise le silence et dénonce « la médiocrité »

Et je le dis et vous-mêmes, vous le démontrez par votre présence massive que le PDCI est là, qu’il est bien vivant. Pourquoi je dis que c’est un honneur pour moi d’être ici ? Parce que dans la vie, si vous n’avez pas quelque chose qui guide votre pas, vous êtes perdu. Et ce qui m’encourage, ce qui m’anime et me donne la force de venir et de continuer de travailler, c’est vous. C’est vous et vous tous qui êtes du PDCI depuis des générations et qui travaillez pour la Côte d’Ivoire.

On vous a dit que j’aurai pu prendre d’autres décisions. Que j’aurais pu faire d’autres choix mais j’ai fait le choix de rester au PDCI. Parce que vous constituez des modèles et des exemples pour moi. Vous vous êtes battus pour le PDCI-RDA, vous vous êtes battus pour la Côte d’Ivoire. Et tout ce que je fais, c’est de suivre vos traces. Et je veux que les jeunes, ici réunis, écoutent la sagesse de nos chefs ici, de nos mamans afin que le PDCI-RDA continue à prospérer et à construire notre pays. Oui, le PDCI construit.

Pourquoi je suis resté au PDCI

Quand on me demande pourquoi je suis resté au PDCI, je réponds est-ce qu’on quitte sa famille ? Jamais ! Alors il n’y a pas meilleure réponse que cela. Donc, il n’y a aucune discussion. Parce que quand on est dans sa famille et qu’on est aimé par sa famille, on ne peut qu’aller de l’avant et c’est ce que nous sommes en train de faire. Plus souvent, quand on va quelque part, on dit c’est un honneur pour nous de vous recevoir. Non, moi je dis c’est un honneur pour moi que vous me receviez ici, parce qu’on est là pour travailler pour vous.

Si quelqu’un vous dit le contraire, c’est faux, parce que le cœur de la Côte d’Ivoire c’est ici. Ce qu’ils ne comprennent pas, c’est que vous êtes de grands acteurs de l’économie de ce pays. Et comme l’a dit le président Félix Houphouët-Boigny, le succès de ce pays repose sur l’agriculture et on sait combien vous faites beaucoup et c’est à nous de vous remercier et je vous remercie du fond du cœur. Certaines personnes peuvent venir ici vous donner de l’argent, mais sachez que l’argent, vous mettez dans la poche et vous dépensez et c’est fini.

Thierry Tanoh au milieu des trois délégués PDCI de Tiébissou et d'un militant fidèle. Thierry Tanoh Tiébissou
Thierry Tanoh au milieu des trois délégués PDCI de Tiébissou et d’un militant fidèle

Le Conseil régional vient de vous donner quelque chose, (remise des clés de trois classes à Méné-Kouadiokro), il vient de vous donner l’éducation pour que vos enfants puissent aller  à l’école dans de bonnes conditions, travailler à l’école dans des conditions meilleures et développer leur intelligence et que demain, ils viennent continuer de construire ce que vous avez commencé ici. Moi, comme j’ai toujours dit, je ne parle pas des autres, je parle de nous et nous, c’est le PDCI. Et ce que je dis, c’est ce que le président de notre parti Bédié pense et dit.

Il a été démontré que notre parti est fort, que notre parti est un grand parti, que l’histoire de ce parti que vous avez commencée avec le président Houphouët-Boigny, qui a remis les clés de ce parti au président Bédié, que cette histoire continue et que le PDCI est debout. La vision de notre parti est celle qui a bâti ce pays. Et cela grâce à vous, grâce à votre travail.

Pourquoi aujourd’hui, je suis content d’être au PDCI ? C’est parce que vou,s nos parents, vous nous avez montré le chemin ; parce qu’avec tout ce que vous entendez, tout ce qu’on vient vous raconter, vous dites on est avec le PDCI-RDA, on est avec vous. C’est vous qui faites qu’on est debout et pour ça, moi je vous remercie. Chères mamans, c’est grâce à vous que vos enfants vont continuer à faire de bonnes choses, qui sont : travailler à l’école, respecter les parents, respecter les traditions et continuer à militer au PDCI-RDA votre famille politique. Parce que le PDCI-RDA, comme vous le savez, va revenir au pouvoir.

Le président Henri Konan Bédié nous a montré la voie, car il nous a dit 2020 c’est pour nous. Qui pense avec moi que le PDCI-RDA va gagner les élections en 2020 ? Est-ce que quelqu’un peut battre le PDCI-RDA en 2020 ; est-ce possible ? Jamais, jamais et jamais !!! Si je suis moi-même sous ce soleil avec vous, c’est pour vous dire que vous et nous, ensemble, on va se battre pour gagner les élections de 2020. Le PDCI va revenir au pouvoir et va construire des routes ici, des écoles, des lycées, des centres de santé…

Thierry Tanoh Tiébissou : les diligences

Le Président Bédié a été clair et nous a mis en mission pour cela. Il nous demande de faire plusieurs choses ; à savoir de rester vigilants et de ce que je vois ici là avec nos chefs, je sais que nous sommes vigilants et mobilisés. Le président demande à tous ceux et à toutes celles notamment les jeunes qui ne sont pas inscrits sur la liste électorale d’avoir leurs documents administratifs à savoir leur extrait de naissance pour avoir le certificat de nationalité pour ensuite avoir la carte d’identité. Parce que pour gagner en 2020, il faut que tous les jeunes votent, que les femmes viennent voter et que nos sages votent.

« Chers jeunes, ne gaspillez pas votre argent dans des choses inutiles, mais gardez cet argent et faites vos papiers pour que le PDCI gagne et revienne ici pour construire le développement de cette région. »

Nanans, aidez vos administrés à avoir leur Carte d’identité, instruisez-les afin que chacun puisse faire ses papiers. Chers jeunes, ne gaspillez pas votre argent dans des choses inutiles, mais gardez cet argent et faites vos papiers pour que le PDCI gagne et revienne ici pour construire le développement de cette région. Je suis venu et vous savez, le Baoulé il ne parle pas beaucoup et vous voyez le Président Bédié, il ne parle pas beaucoup mais quand il parle, c’est pointu et c’est clair.

A lire aussi Allah-Kouadio (successeur d’Ahoussou) : « Nous continuerons à lutter aux côtés de Bédié »

Si quelqu’un vient dire le PDCI est ceci, cela, demandez-lui qui t’a envoyé ? Quelqu’un qui vient parler du PDCI-RDA, demandez-lui d’abord qui l’a envoyé parce qu’ici, les porte-voix du président Bédié ce sont vos délégués. Sinon qu’est-ce qu’on fait ? Vous les écoutez poliment et ensuite vous allez vaquer à vos occupations. Mais sachez que la vérité, c’est celle qui sort de la  bouche du Président Bédié. Ça là, il faut que vous le sachiez.

Le président Bédié s’est battu pour que le Pdci ne disparaisse pas, il se bat parce que le PDCI est un parti fort, il se bat pour que le PDCI revienne au pouvoir en 2020. Il se bat pour que nos mamans puissent aider leurs enfants pour la construction de la Côte d’Ivoire de demain ; tout le reste c’est du taba-taba, ce n’est rien d’autre que de la flatterie. La réalité, c’est celle-là, le Président Bédié est le seul détenteur de la clé du PDCI que le président Houphouët lui a remise. Tant que lui, il n’a pas parlé, personne ne peut dire qu’il parle au nom du PDCI-RDA, si ce n’est lui. Devant vous ici, je remercie le président Bédié pour tout ce qu’il a fait pour le PDCI-RDA.

Lors du Bureau politique du jeudi 14 novembre, le président a insisté sur l’importance de continuer à travailler ensemble et surtout l’importance de préparer les élections de 2020. Parce qu’il s’agit de faire en sorte que le Pdci gagne les élections d’octobre 2020. (…)

Le personnel politique du PDCI intacte

 Si on vient vous dire, les gens s’en vont, moi je ne sais pas qui est parti parce que vous êtes là, je vous vois tous ici. Parce que non seulement je vois les chefs, je vois les femmes, je vois les jeunes et même la relève qui est en bas. Vous savez, le Pdci a une histoire et le Pdci a un cœur et le PDCI est un esprit. C’est un esprit parce qu’il y en a qui pensent qu’ils sont partis mais ils sont là. Moi, en tout cas, je servirai ce parti ; je servirai ce parti afin qu’il puisse vous rendre ce que vous avez donné à la Côte d’Ivoire et donc vous servir.

Honorables chefs traditionnels, tous, nous devons vous dire merci parce que depuis tout petit jusqu’à aujourd’hui, vous n’avez fait que défendre les couleurs de notre grand parti et je vais demander à tous ceux qui sont ici de vous applaudir pour vous dire merci. Parce que de la même façon vous avez guidé nos pas ; nous maintenant, nous allons aussi travailler pour assurer votre retraite, nous allons travailler pour assurer l’avenir de nos enfants afin qu’ils puissent grandir, aller à l’école afin que nous puissions être fiers d’eux comme avez été fiers de nous et comme nous aussi sommes fiers de vous.

Partant de là, tout ce qui peut amener à penser que le PDCI n’est pas présent, ce sont des gens ou des personnes qui ne viennent pas ici, qui ne disent pas la vérité. Je vous donne à toutes et à tous rendez-vous dans les mois à venir mais encore plus dans le mois d’octobre 2020 parce qu’au soir du vote, on se rappellera du jour où je suis venu ici ; parce qu’au soir de ce vote, le PDCI aura gagné les élections d’octobre 2020.

Thierry Tanoh lance sa campagne à partir du Nord : « Vive le PDCI-RDA ! », a-t-il dit depuis Katiola

Actualité ivoirienne; Actualité ivoirienne du jour; Politique ivoirienne; Actualité Africaine du jour; Actualité africaine, Thierry Tanoh Tchéwy

  •  
    725
    Partages
  • 725
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info