« Si d’ici fin avril, nous n’avons pas de réponses, il n’y aura pas cours en Côte d’Ivoire » (Enseignants grévistes)

Si d’ici la fin du mois d’avril, nous n’avons pas de réponses concrètes à nos préoccupations, il n’y aura pas cours en Côte d’Ivoire et les examens de fin d’année seront boycottés », a menacé, Pacôme Attaby en réponse aux discussions qui semblent piétiner.