Secrets de la rébellion ivoirienne : Soro dévoile le rôle joué par les Etats-Unis

Guillaume Soro, le 18 avril 2019 à Dabakala

Certains secrets de la rébellion ivoirienne commencent à être dévoilés. A la faveur d’un meeting à Tafiré (Nord), Guillaume Soro a révélé le rôle joué par le Département d’Etat américain dans l’affaire Sam Bockarie.

« Un jour le département d’état Américain m’a contacté pour dire qu’ils apprennent qu’il y avait  un rebelle Sierra Léonais du nom de Sam Bockarie qui était dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, qu’ils n’étaient pas d’accord  par ce qu’ils recherchaient ce monsieur.  Et que si nous, on ne se dissociait pas de ça, les Etats-Unis allaient se mettre contre  le MPCI à l’époque », a déclaré Guillaume Soro, dévoilant un pan de l’un secrets de la rébellion ivoirienne.

A lire aussi. ADJOUMANI À SORO : “L’ANACARDE S’ACHETAIT À 25 FRS QUAND TU ÉTAIS CHEF DE LA RÉBELLION”

L’ex-patron de la rébellion ivoirienne n’a pas dévoilé quels moyens le département d’Etat américain a pu mettre à sa disposition pour neutraliser le tristement célèbre seigneur de guerre. Cependant il est évident que, selon des confidences de spécialistes, dans de pareils cas, les Américains ne lésinent pas sur les moyens pour parvenir à leurs fins. « Cela va de l’implication de la CIA, à des armes ou des financements et des conseillers militaires », révèle notre source.

Secrets de la rébellion ivoirienne

Et la suite confirme ces dires. « J’ai demandé à Chérif Ousmane d’aller à l’ouest pour combattre les Libériens, pour qu’ils sortent de nos frontières. Chérif est resté là-bas et il m’a appelé pour dire « Guillaume c’est dur sur nous. Sam Bockarie est en train de désarmer nos éléments et en train de les tuer, je n’ai pas de munition, je n’ai pas de réserve. J’ai dit j’arrive. J’ai pris des munitions et des réserves avec Vetcho qui était mon chef d’Etat-major particulier », a souligné Soro.

Où Soro a-t-il pris les armes et les munitions ? Qui les a données à son chef d’Etat-major particulier ? Mystère. Une chose est certaine. La nouvelle puissance de feu a eu raison du mercenaire qui a endeuillé la Sierra Leone, puis le Liberia, avant de s’attaquer à l’ouest de la Côte d’Ivoire.

Prince Beganssou

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info