Raymonde Goudou a-t-elle installé un centre d’enrôlement de militants RHDP chez elle à Toumodi ? Voici toute la vérité (Fact-checking)

Une alerte a fait le tour des réseaux sociaux le mercredi 1 juillet 2020. Raymonde Goudou-Coffi, ministre de la culture par ailleurs coordinatrice principale de la région du Bélier du RHDP aurait installé un centre d’enrôlement à son domicile à Toumodi. Voici la vérité.

 »Alerte !!! Alerte!!! Enrôlement des nouveaux majeurs au domicile de la Ministre Raymonde Goudou Koffi à Toumodi », telle est l’information qui circulé sur les réseaux sociaux. Joint par l’équipe d’Afriksoir.net pour vérifier l’information, une source proche de de la nouvelle ministre de la Culture répond : « Ce n’est pas vrai tout ce qui se raconte. Ce sont des images qui datent de depuis deux semaines. Et, ce n’est pas un centre d’enrôlement de la Commission électorale indépendante (CEI). C’est un centre de facilitation mise en place pour l’établissement de la Carte nationale d’identité (CNI) pour les nouveaux majeurs mais aussi pour les personnes qui n’en ont jamais eu par défaut d’acte de naissance d’enrôlement des nouveaux majeurs ».

A lire aussi : Raymonde Goudou : « On va où Ouattara nous amène », même droit dans le mur

Une vidéo postée sur les réseaux sociaux confirme d’ailleurs les affirmations de notre source. Il s’agit bien selon ladite vidéo d’un centre de facilitation mise en place par Raymonde Goudou-Coffi pour l’établissement de la CNI. Et ce centre de facilitation a été visité par la coordonnatrice principale elle-même le 13 juin 2020 à Toumodi. Elle était accompagné par Louise Tamini, sénatrice du Bélier et Jean Louis de Gnamien président départemental de la jeunesse du RHDP.

Une vidéo postée sur les réseaux sociaux confirme d’ailleurs les affirmations de notre source. Il s’agit bien selon ladite vidéo d’un centre de facilitation mise en place par Raymonde Goudou-Coffi pour l’établissement de la CNI

Notons que ce n’est pas la première fois que le RHDP d’Alassane Ouattara est accusé d’enrôler frauduleusement. Déjà le vendredi 12 juin 2020, une rumeur avait enflammé les réseaux sociaux faisant croire que le siège du RHDP de Yopougon Wassakara se serait transformé en un site d’enrôlement des Ivoiriens pour l’établissement des CNI.

Raymonde Goudou-Coffie a-t-elle installé un centre d’enrôlement chez elle ? Fake !

« Des minicars convoient des personnes pour se faire enrôler au siège du RDR de Yopougon-Wassakara, alors que ses sièges ne figurent pas sur la liste officielle des centres d’enrôlement rendue publique par la CEI », a posté un internaute sur Facebook. Et un autre de renchérir sur Twitter : « pour quelle cause le siège du RDR, un parti politique en compétition aux prochaines élections se transforme en site d’enrôlement ? » Contrairement à ces rumeurs qui ont tourné en boucle sur la toile, il n’en est rien.

Centre d'enrôlement chez Raymonde Goudou-Coffie
Capture de la publication de TV Toumodi relatant les faits, le 14 juin 2020

Il s’agit plutôt d’un regroupement interne des militants du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) de la commune de Yopougon, en vue d’aider les nouveaux majeurs proches dudit parti à se faire établir des certificats de nationalité « sans trop de tracasseries et sans débourser d’argent », a constaté sur place une équipe d’Afriksoir. Un des responsables du centre avait indiqué que cette opération devait courir jusqu’au dimanche 14 juin 2020. Elle concerne des Ivoiriens en âge de voter (au moins 18 ans), mais qui n’ont pas encore de CNI.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Le RHDP ou la logique de parti unique !

«Les requérants doivent tout simplement nous fournir un extrait de naissance et une pièce d’identité de l’un de leurs deux parents biologiques. Et nous acheminons ces pièces administratives vers les structures habilitées… », a-t-il expliqué. Ajoutant que les requérants pourront venir les récupérer dans moins d’une semaine au siège du RHDP Wassakara.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

L’objectif de cette opération, dit-on, est de faire inscrire ces nouveaux majeurs sur la liste électorale, afin que ceux-ci puissent prendre part, non seulement à l’élection présidentielle d’octobre 2020, mais surtout voter pour Amadou Gon Coulibaly, le candidat du RHDP, en France, depuis le 03 mai 2020, officiellement pour « un contrôle médical ».

Roxane Ouattara

  •  
    541
    Partages
  • 541
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Roxane Ouattara

Read Previous

Côte d’Ivoire : Le député Akoto Olivier et Dr Tia André mobilisent le Tonkpi pour Bédié

Read Next

Une députée pro-Mabri casse les papo sur Sidiki Konaté : « Il ne fait que percevoir les indemnités de vice-président du Conseil régional sans participer aux activités »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *