« Qui ira où il y a la famine ? » : Voici l’intégralité des propos d’Adjoumani à Yakro

Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre de l'Agriculture et du Développement durable

Le porte-parole principal du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Kobenan Kouassi Adjoumani a répondu au vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire Patrice Adam Yeboua ce samedi 12 octobre 2019, en prélude au séminaire organisé par le RHDP à Yamoussoukro. Pour Adjoumani le RHDP n’est pas vraiment le restaurant.

Selon le porte-parole du RHDP, le Président Alassane Ouattara a un programme de gouvernement. Et d’ajouter : « On ne peut confier des responsabilités à des gens qui vont nous combattre. C’est la réalité. Quand vous allez aux Etats-Unis, Trump est venu. Mais il est parti avec ses cadres. Dans n’importe quel pays au monde, on ne peut pas confier les postes de responsabilité à des gens qui vont venir nous combattre », a-t-il dit.

Poursuivant : « Quand ils disent que nous avons fui pour venir manger au restaurant, cela veut dire qu’il y a la famine là-bas. Cela veut dire qu’il y a la famine au PDCI. Mais je ne vois pas des gens qui vont aller vers la famine ». Aussi a-t-il demandé aux journalistes présents à la conférence de presse, sur un ton ironique : « Si on vous dit qu’il y a la famine quelque part, allez-vous y aller ? ».

A lire aussi : Gestion du nouveau marché de Sassandra : Adjoumani décante la situation

Par ailleurs, le nouveau ministre de l’Agriculture et du Développement durable a donné une réponse au doyen Adam Yeboua, vice-président du PDCI qui avait accusé les dissidents du vieux parti d’être allés au « restaurant ». « Nous sommes au RHDP, nous ne pensons pas qu’au RHDP ce soit vraiment le restaurant. Mais s’ils estiment que nous sommes dans le restaurant, alors nous les invitons à venir manger avec nous ».

En effet, parlant des militants du parti septuagénaire qui sont partis au RHDP, le vice-président du parti d’Henri Konan Bédié avait déclaré : « Nous savons que beaucoup sont au restaurant. Quand ils vont finir de manger, ils reviendront à la maison ».

Prince Beganssou

Adjoumani à Soro : « L’anacarde s’achetait à 25 Frs quand tu étais chef de la rébellion »
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info