Qui est Abe Valère Edi, le jeune Ivoirien qui fabrique de l’éthanol avec du manioc ?

Valère Ebi

2ème Prix de la catégorie startup, lors de la deuxième édition du concours Moov innovation, tenue le 05 décembre 2019, à l’hôtel Azalaï de Marcory, Abe Valère Edi est un jeune entrepreneur ivoirien qui ambitionne ouvrir la première station bioéthanol en côte d’Ivoire, à partir du manioc.

Né le 14 avril 1990 à Cocody Abidjan, Abe Valère Edi est un agro-industriel et actuellement président d’une coopérative dénommée Grâce divine Agriculture, basée à Akoupé, à l’est de la Côte d’Ivoire. Issue d’une famille de 5 enfants, le jeune entrepreneur de 29 ans a commencé ses études primaires au CSP de Cocody.

Après des études secondaires au collège moderne de la même commune, il est orienté en seconde au lycée classique d’Abidjan, où il obtient un BAC D en 2009. Par la suite il s’envole pour le Maroc, où il va suivre des études en Agro-industriel. Inscrit dans une grande école à Settat, située au sud-ouest de Casablanca, il obtient un BTS dans cette filière en 2012, avant de revenir en Côte d’Ivoire.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : 81 lauréats pour le prix d’excellence 2019

Quelques années plus tard, Abé Valère Edi se retrouve en Birmanie en 2014, puis en Thaïlande en 2015 pour parfaire sa formation. De retour en Côte d’Ivoire, il s’installe cette fois à Akoupé et met en place une coopérative agricole dénommée « Grâce Divine Agricole » en 2017. Les spécificités de cette coopérative sont la production du manioc, du piment, des tomates…

Abe valère Edi, le jeune Ivoirien qui fabrique de l’éthanol avec du manioc

Désigné deuxième, lors de ce concours qui avait pour but de déceler les talents nationaux en matière de start-up innovantes, Abe Valère Edi a reçu la somme de six millions de FCFA pour la qualité de son projet. Celui-ci consiste à extraire du bioéthanol de l’amidon de manioc par un processus de distillation. En effet, il est l’un des tous premiers agro-industriels à produire du bioéthanol à partir de manioc. Et il entend bien développer cette innovation.

« Mon objectif, c’est de fournir du bioéthanol aux industriels afin de réduire les gaz à effet de serre vu qu’ils sont considérés comme de gros pollueurs avec l’utilisation de l’énergie fossiles (charbon, gaz naturel, essence, gasoil) », dit-il.

Et d’ajouter : « J’envisage ouvrir à la longue la première station bioéthanol en Côte d’Ivoire pour les particuliers ». Le bioéthanol est un biocarburant produit à partir de céréales (blé, maïs, manioc…) ou de betteraves à sucre, et destiné aux moteurs à essence.

C’est le biocarburant le plus utilisé au monde. L’éthanol est produit à partir de matière organique (biomasse) et appartient à la famille des énergies renouvelables. Cet éthanol d’origine végétale n’est rien d’autre que de l’alcool éthylique, le même que celui que l’on trouve dans toutes les boissons alcoolisées et les parfums.

Le bioéthanol ou E85

D’ailleurs le bioéthanol est utilisé dans plusieurs types d’industrie. Disponible à la pompe sous le nom de E85, le bioéthanol, également appelé superéthanol, est un carburant contenant entre 65 et 85% d’éthanol. Le reste étant composé de l’essence sans plomb (SP95).

Ce carburant est compatible avec des véhicules capables d’adapter automatiquement leur fonctionnement au taux d’éthanol du carburant utilisé. Il s’agit des véhicules dits FlexFuel (ou encore flexibles) tels que Ford, Dacia, Renault, Volvo, Peugeot etc.

Moïse Yao K.

Côte d’Ivoire : 3 prix continentaux pour le Trésor public
  •  
    2.8K
    Partages
  • 2.8K
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info