Présumée photo d’un prisonnier Pro-Soro encagoulé : Voici la vérité (Fackchecking)

L’image a vite fait le tour des réseaux sociaux : un prisonnier pro-Soro encagoulé et entouré par des éléments de la FRAP, en train d’être transféré dans une prison. Afriksoir.net a retrouvé l’origine de la photo.

Le dernier article publié et illustré par cette photo remonte au 1er août 2018. Sur le site sénégalais senbaat.com. Avec le titre « Un Fugitif Espagnol Appréhendé À Karang (Police Sénégalais) ». « La police sénégalaise a annoncé voir arrêté un ressortissant espagnol condamné dans son pays à “une peine de 26 ans et six mois d’emprisonnement ferme pour viol, meurtre et évasion” », précise le site.

Sans préciser la source de l’image, ni si celle-ci avait un lien direct avec le texte.
Le deuxième article publié avec la même photo remonte au 19 mai 2017. Encore sur un site sénégalais. « La Division des investigations criminelles (Dic) a, dans sa lutte contre le terrorisme et le grand banditisme, procédé à l’arrestation d’un individu soupçonné d’appartenir au groupe de l’Etat islamique », révèle le site.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : 3 groupes parlementaires exigent la libération des députés pro-Soro

« Selon, le journal Libération qui décrit la personne sous les initiales A. D, les faits qui lui sont reprochés sont liés au terrorisme présumé. A. D serait un ex-membre sénégalais qui avait rejoint le groupe de l’Etat islamique en Syrie pour combattre à ses côtés. Fraichement revenu au Sénégal, le présumé terroriste atteint de la tuberculose a été appréhendé par les éléments de la Dic vers 3 heures à l’hôpital de Richard-Toll où il recevait des soins. Aux dernières nouvelles, A. D a été acheminé à Dakar et interrogé sous le régime de la garde à vue à la Dic », écrit le site.

L’article qui semble le plus illustratif et qui reste la source originelle de la photo a été publié le 11 avril 2017. Toujours en rapport avec le Sénégal. Précisément sur le site afrique.le360. « Deux Marocains présumés affiliés à l’Etat islamique ont été appréhendés à l’aéroport Leopold Sedar Senghor. Leur arrestation par la Division des investigations criminelles fait suite à un avis de recherche lancé par Interpol », note le site.

De fait, le site précisait que la photo était sous « droits réservés ». Sans plus. Il semble manifestement que des internautes ivoiriens ont été induits en erreur par les couleurs de bandeaux orange et vertes dans le tableau de la photo. De même que l’insigne FRAC, sur le treillis de l’un des agents encagoulés.

Extrait de la photo originelle.

Une chose est certaine, même si Alain Lobognon, Soul To Soul et Babou Traoré ont été transférés de la Maca, respectivement à Toumodi et à Grand-Bassam, dans la nuit du mercredi 8 janvier 2019, cependant l’image qui circule sur les réseaux sociaux n’a aucun rapport avec eux.

Elvire Ahonon

prisonnier pro-Soro encagoulé

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Elvire Ahonon

Précédent

Côte d’Ivoire : Ruth Gbagbi classée N°1 mondial de Taekwondo (-67Kg)

Suivant

Lobognon et Soul To Soul transférés de force à Toumodi et Bassam, le régisseur de la Maca limogé?

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *