Côte d’Ivoire : Voici pourquoi Ouattara a nommé le Général Vagondo Diomandé

Depuis 2013, le Général Vagondo Diomandé était le chef d’état-major particulier du Président Alassane Ouattara mais sa présence aux côtés de ce dernier remonte entre 1991 et 1993 alors que ce dernier est le Premier ministre du Président Félix Houphouët-Boigny et lui son aide de camp.

Ils ont gardé d’excellents rapports même pendant la période des rudes épreuves, qu’a traversé son patron, notamment lors de la gouvernance de la junte militaire au pouvoir, dont il était un maillon clé. Vagondo Diomandé est natif, comme le Général Robert Guéi, de la région de l’Ouest montagneux.

L’un des « chefs militaires incontournables du régime Ouattara « , selon le magazine Jeune Afrique, est ainsi récompensé pour sa fidélité et sa loyauté. Chose normale, à l’heure de la « clarification des positions » dans le contexte politique actuel. Qui mieux qu’un bras droit pour gérer la sécurité qui reste un poste stratégique dans la gestion du pouvoir à 12 mois du scrutin présidentiel.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Sangafowa plaide pour l’augmentation de son budget, alors qu’il a échoué dans les réformes de son ministère

C’est aussi un homme de missions du chef de l’Etat pour avoir occupé la tête du Groupement de la Sécurité de la Présidence entre 2011 et 2013. Le natif de Biankouma (1er janvier 1960), à l’ouest de la Côte d’Ivoire est un pur produit du commandement militaire. Il a fait ses armes à la tête de la compagnie des commandos parachutistes d’Akouedo, une unité d’élite de l’armée de terre. Toutefois, il connaît une ascension fulgurante depuis 2011. Connu aussi pour sa rectitude militaire, il a d’autres cordes à son arc.

Le Général de corps d’armée, nommé fin décembre 2018 par le Président Ouattara, est diplômé de spécialité de lutte anti-terroriste et d’un directorat en mise en œuvre des explosifs. Avec les nouvelles exigences sécuritaires comme le terrorisme, c’est aussi, à travers cette nomination, une volonté du gouvernement d’intensifier les actions de lutte sur le terrain.

Touré Namidja

Expert des questions militaires, biographe du 1er Chef d’état-major des Armées

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Précédent

Actualité ivoirienne : Titrologie du 05 septembre 2019

Suivant

Richard Adou : « Tous ceux qui feront des publications téméraires seront interpellés et condamnés »

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *