Paul Kagamé à Abidjan : « L’Afrique doit parvenir à financer sa transformation »

Paul Kagame à Abidjan le lundi 14 octobre 2019

Pour entreprendre un développement harmonieux des pays africains, il faut un environnement favorable aux affaires. C’est donc à la recherche des voies et moyens pour y arriver que la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire, la Cgeci, dans le cadre de la 8ème édition du Forum économique Cgeci Academy, le secteur privé, a choisi pour thème de cette édition 2019 « Environnement des affaires : Quel modèle à privilégier pour le développement des entreprises en Afrique? ».

Avec pour invité principal, le président rwandais, Paul Kagamé, dont le pays en la matière est cité comme exemple de développement. Ce qui d’ailleurs a valu au président rwandais Paul Kagamé, invité d’honneur à la 8è édition de Cgeci Academy, un Forum économique annuel du Patronat ivoirien, un Prix spécial de la Fédération des organisations patronales de l’Afrique de l’Ouest (Fopao) pour son « leadership » et la transformation économique de son pays, à l’occasion de cette première journée. Ouverte en présence de l’hôte des entreprises du secteur privé, du vice-président Daniel Kablan Duncan, du ministre ivoirien du Commerce, de l’industrie et de la promotion des Pme, Diarrassouba Souleymane, cette rencontre a été riche en déclarations fortes.

A lire aussi : Prolifération d’églises et mosquées douteuses en Côte d’Ivoire : « Ouattara, faites comme Kagamé » (Opinion)

Selon Paul Kagamé, les Africains peuvent faire mieux pour financer l’innovation et l’amélioration du climat des affaires dans leurs pays. Il a félicité le secteur privé ivoirien à travers la Cgeci, qui offre l’opportunité de rechercher des pôles nouveaux d’investissement et surtout dans l’innovation.

« Nous devons parvenir à un stade où nos pays assurent eux-mêmes le financement de leur transformation. Nous devons nous assurer que les jeunes sont équipés par la formation et tirent profit des nouvelles opportunités de la digitalisation du climat des affaires », a déclaré le Président du Rwanda, Paul Kagamé.

Et à l’endroit du secteur privé, il a lancé ce message : « Ne soyez pas effrayés d’essayer ce qui est nouveau ». Jean-Marie Ackah, président de la Cgeci, a indiqué, pour sa part, que « dans 30 ans, l’Afrique sera la première force de travail au monde. Le record mondial des réformes économiques et de l’amélioration du climat des affaires est détenu par l’Afrique subsaharienne ». Expliquant le choix du thème de la Cgeci Academy 2019, il a fait savoir que 

« Quelles que soient les recommandations que nous faisons, pour accroître et diversifier l’offre du secteur privé, elles ne peuvent, hélas, produire tous les résultats escomptés, si le cadre ou climat des affaires qui les porte, n’est pas des plus favorables. C’est la raison pour laquelle, la Cgeci a opté cette année pour un thème sur l’environnement des affaires ».

Le ministre du Commerce, de l’industrie et de la promotion des Pme, Diarrassouba Souleymane, en dépit des performances significatives que connaît l’Afrique, a relevé que ces dernières années, nombreux sont les défis à relever. Il s’agit, entre autres, de la faible contribution de 3% dans le commerce global, la valeur manufacturière mondiale de 2%, l’importance de conditions d’une longue stabilité politique et le besoin de l’usage plus accru des Technologies de l’information et de la communication (TIC).

J.P.

Bonne gouvernance, amélioration du climat des affaires, entrepreneuriat… La Côte d’Ivoire appelle Paul Kagamé au secours
  •  
    438
    Partages
  • 438
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info