Objets mystérieux tombés du ciel : Face au silence des autorités ivoiriennes, la Chine réagit et fait des révélations

Face au silence des autorités ivoiriennes suite à la tombée des débris d’objets métalliques non-identifiés dans plusieurs localité de la Côte d’Ivoire le lundi 11 mai 2020 l’Ambassade de Chine en Côte d’Ivoire a produit un communiqué en date du lundi 18 mai 2020 dont Afrik Soir a reçu copie. Elle affirme qu’il pourrait s’agir d’une fusée porteuse Longue Marche-5B.

Des objets métalliques de forme tubulaire de plusieurs mètres sont tombés du ciel dans plusieurs localités du pays le lundi 11 mai. La présence de ces objets étranges a créé la frayeur chez les habitants et a fait couler beaucoup d’encre et de salive au sein des populations. La gendarmerie avait ouvert une enquête dans les différentes localités. Du côté des autorités Ivoiriennes, c’était le silence radio. Ce mutisme avait poussé le journaliste écrivain André Silver Konan à donner de la voix.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Les objets métalliques mystérieux tombés du ciel sont des débris d’un vaisseau chinois, selon un astronome américain

« Et ça continue. Je répète : y a-t-il dans ce pays, un ministre de la Défense ? Ce n’est ni le job d’un sous-préfet, ni celui d’un journaliste fusse-t-il d’investigation, de dire ce qui se passe. Le sous-préfet ne pourra qu’aller constater et le journaliste ne peut que relater ce qu’il a vu. Hamed Bakayoko, est-ce ainsi que vous débutez l’intérim de votre Primature ? Dans le mépris souverain de votre peuple ? », a-t-il écrit sur sa page officielle. L’Ambassade de de Chine en Côte d’Ivoire décide en fin de compte de prendre les devants de cette affaire. C’est dans ce sens que le lundi 18 mai elle a fait des précisions à travers un communiqué sur la nature des objets et compte apporter son expertise pour leur identification en vue de rassurer la population.

Objets mystérieux tombés du ciel

« Déclaration de l’Ambassade de Chine concernant des reportages sur la chute de certains objets artificiels en Côte d’Ivoire. Depuis le lancement de la fusée porteuse Longue Marche-5B au 5 mai 2020, la partie chinoise a suivi de près la rentrée de son premier étage. Elle a également noté qu’il y a eu récemment des reportages sur la chute de certains objets artificiels dans des zones côtières en Côte d’Ivoire. Selon les analyses sur l’heure et le lieu de la chute, il n’est pas exclu que ces objets retrouvés sur le territoire ivoirien soient des débris du premier étage de la fusée Longue Marche-5B. La partie chinoise est prête à porter activement son assistance à la partie ivoirienne pour l’identification de ces objets et selon la situation, à traiter les questions relatives de manière appropriée », indique l’Ambassade.

Objets mystérieux ambassade Chine
L’ambassade de Chine en Côte d’Ivoire

Rappelons que Mahounou, un village de la sous-préfecture de N’Zécrézessou, dans la région du N’Zi, fût le premier village à avoir donné l’alerte. Car, un objet sorti de nulle part dans le ciel de forme tubulaire, longue d’une dizaine de mètre s’était logée dans un fromager aux abords du village, après un bruit assourdissant, aux environs de 16 heures. Dans l’après-midi du lundi 11 mai 2020, ce fût le tour de Ligbisso, village situé à une dizaine de kilomètre de Tiéningboué, région du Béré où des objets similaires furent retrouvés dans un champ d’arachide. Quelques instants après, Akpkatoufouè avait pris le relais car il n’était pas épargné.

Objets mystérieux tombés du ciel

Et pour cause, le lundi 11 mai aux environs de 14 heures, un bruit assourdissant avait créé la panique au sein des populations du département de Kouassi-Kouassikro, dans région du N’Zi. Certains ont pensé à un grondement de tonnerre. Mais la réalité sera toute autre. Parce que, Akpkatoufouè, village situé à 14 Km du chef-lieu de département avait également reçu des débris d’objets métalliques tombés du ciel suite à un grand bruit. Celles-ci avaient fini leur course dans un champ à 2 Km du village sur la route de Guimbo-N’dolikro. Non loin du marché de Kouassi-Kouassikro, un autre objet métallique était tombé sur un véhicule de particulier faisant des impacts sur ledit véhicule.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Le même jour aux environs de 16 heures la présence d’un l’objet similaire était signalé à N’Guessankro, village de la sous-préfecture de Béoumi (centre), dans la région du Gbêkê. Les objets avaient fini leur course dans des anacardiers dans le dos de la maison de Kouamé Kouakou, mécanicien industriel à la retraite. Un autre objet métallique non-identifié s’était une fois de plus retrouvé le même jour (lundi 11 mai) à N’Guinou (est), village de la sous-préfecture de Bongouanou dans la région du Moronou. Des débits étaient tombés ce jour-là dans une cour aux environs de 16 heures 30 après un bruit assourdissant.

Karina Fofana

Objets mystérieux ambassade Chine. Objets mystérieux ambassade Chine. Objets mystérieux ambassade Chine

  •  
    397
    Partages
  • 397
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Karina Fofana

Read Previous

Burkina Faso : 47 terroristes neutralisés, 02 bases terroristes détruites à Waribere

Read Next

« La Côte d’Ivoire risque d’avoir du plomb sur ses différents rangs dans le secteur agricole » (Anacaci)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *