« Nous n’allons jamais soutenir un insulteur public » : Kandia répond à Bédié et oublie l’épisode « Ibièki… »

Mariame Traoré (à droite) en compagnie de la ministre Mariatou Koné et de la sénatrice Chantal fanny et de la députée Belmonde

Une grande mobilisation pour le Meeting des femmes du RHDP s’est tenue, le samedi, au palais de la culture à Treichville. C’était en présence de nombreuses personnalités du RHDP. A cette occasion, la vice-présidente du parti au pouvoir, Henriette Dagri Diabaté, a prodigué des conseils aux nombreux militants qui ont effectué le déplacement et surtout un message à l’endroit de ses sœurs.

« Chères sœurs, je vous demande donc d’exercer votre influence de leaders, d’épouses, de mères pour tempérer les mots et les actes pour garder la hauteur qui s’impose dans une démocratie. Soyons les agents de la paix dans ce pays », a-t-elle indiqué.

Contrairement à elle, le ministre Kobenan Kouassi, porte-parole principal du RHDP, représentant le parrain, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, a plutôt lancé des flèches en direction du président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, là où les femmes attendaient des conseils et des instructions avant d’investir le terrain.

A lire aussi : Mali : Adama Bictogo cité dans une affaire de surfacturation ?

« Nous, on n’a pas une méthode pour détecter le nombre de personnes qui sont avec nous, il y a des gens qui sont partis à cette école et qui disent qu’à l’occasion d’un meeting, ils ont eu 1 million 200 personnes. Alors que lui-même, quand il avait la force, il était candidat, il n’a même pas eu 700 personnes. Alors comment quelqu’un qui, à l’occasion d’une campagne électorale présidentielle n’a même pas pu mobiliser 800 personnes, et cette personne dit qu’à une seule cérémonie, il a mobilisé 1 million 200 personnes ?

RHDP Unifié, Meeting femmes RHDP
RHDP Unifié

Ce sont des menteurs. Au RHDP, nous sommes les plus nombreux, nous sommes les plus forts, nous sommes des développeurs, nous sommes des engagés, nous sommes des outils et Houphouët-Boigny, de là-haut, veille sur le président Alassane Ouattara », a-t-il déclaré. Une sortie de route que des militants se sont difficilement expliqué. Toutefois, l’initiatrice de cet événement, la ministre Kandia Camara, a dit avoir pris bonne note des conseils prodigués par la vice-présidente, Henriette Dagri Diabaté.

« Nous voulons la paix, la cohésion, le développement. C’est la raison pour laquelle nous soutenons le président Alassane Ouattara. Vous pouvez compter sur nous. Les femmes de Côte d’Ivoire. »

« Nous voulons la paix, la cohésion, le développement. C’est la raison pour laquelle nous soutenons le président Alassane Ouattara, le Vice-président Daniel Kablan Duncan, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Vous pouvez compter sur nous. Les femmes de Côte d’Ivoire ont choisi entre ceux qui veulent la paix et les insulteurs publics.

Nous n’allons jamais soutenir un insulteur public. Nous ne voulons plus d’insulte en Côte d’Ivoire ni de palabres entre nous ni la division », a-t-elle répondu. « Aux entrepreneurs de la haine, répondez-leur par l’amour. A tous ceux qui veulent nous diviser, rassemblez », a renchéri, pour sa part, le secrétaire exécutif du RHDP, Adama Bictogo.

Photo de femmes du RHDP autour de Mariame Traoré, après ses injures contre Sita Coulibaly, présidente de l’UFPDCI, dans l’affaire « Ibièkissè » »

Actualité ivoirienne; Actualité ivoirienne du jour; Politique ivoirienne; Actualité Africaine du jour; Actualité africaine, Meeting femmes RHDP

  •  
    233
    Partages
  • 233
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info