Nommé au BP du RHDP : Raphaël Lakpé juge et partie ?

Raphaël Lakpé, président du CNP

Le président de l’Autorité nationale de la presse (ANP), Raphael Lakpé, vient de signer son entrée dans les deux instances du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Il a été nommé au Bureau politique et au Conseil national du RHDP.

Cette nomination aurait pu être une affaire banale si l’homme dont il est question n’était pas à la tête d’une institution indépendante de veille de l’éthique et de la déontologie de la presse nationale. Seulement voilà, Raphael Lakpé, qui doit sanctionner les dérives de la presse que ce soit de l’opposition ou du parti au pouvoir  de façon impartiale, se trouve être partie prenante des instances d’un parti politique, notamment le Rhdp.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : “Il y a eu un minimum d’acquis pour la réforme de la CEI” (FPI)

A-t-il été informé avant d’être nommé ?  Sinon, le gendarme de la presse doit être dans un terrible embarras aujourd’hui parce qu’en principe, il ne devrait pas et ne pouvait pas militer dans un parti politique pour la simple raison que l’institution dont il est le président devrait garder ses distances vis-à-vis des chapelles politiques pour ne pas voir ses décisions entachées de partialité.

Peut-on être juge et partie ? Quelle crédibilité de l’institution censée être à équidistance de toutes les obédiences politiques pour mieux juger quand son  premier responsable milite ouvertement dans le parti au pouvoir ?

FRANÇOIS KONAN

Côte d’Ivoire : Le RHDP “vole” des militants du RACI et du PDCI, des démentis pleuvent
Eddy Péhé : “Nous tenons Dah Sansan responsable de tout ce qui arrivera de mal au Nouveau Réveil”
Côte d’Ivoire : Un prêtre pendu dans le village d’un ministre
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info