Mort dans un avion d’Air France, Laurent Barthélémy Ani Guibahi était dans une classe pourrie de 115 élèves

Laurent Barthélémy Ani Guibahi

La massification est-elle une source de démotivation ? Avant cette réalité était sue et vécue qu’après le baccalauréat en république de Côte d’Ivoire. La nuit du mardi 07 au mercredi 08 janvier matin 2020 restera gravée dans la mémoire collective des habitants de la Côte d’Ivoire. Laurent Barthélémy était dans une classe de 115 élèves.

Comme des milliers d’Ivoiriens qui tentent l’émigration clandestine chaque année, Laurent Barthélémy a voulu rejoindre l’Europe sans prévenir ses parents. Ainsi, aveuglé par ce rêve d’Eldorado, il est mort à l’âge de 14 ans, n’imaginant pas que le froid et l’altitude le tueraient à coup sûr. Le corps a été retrouvé sans vie à l’aéroport de Roissy en France. Selon l’Agence France Presse (AFP) le lycée Simone Gbagbo de Yopougon est un établissement surpeuplé.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Le passager clandestin ivoirien retrouvé mort dans un avion en France était élève en 4è à Yopougon

« Ici, 7 000 élèves s’entassent dans des salles bondées. 115 élèves par classe. Trois ou quatre enfants par banc prévu pour deux… Le lycée pratique en outre la double vacation où la moitié des élèves viennent le matin, l’autre l’après-midi », a révélé notre source. Prévue notamment pour 25 élèves, l’on se retrouve à 115 par classe. Cette massification pourrait être l’une des causes du risque qu’a pris l’adolescent de 14 ans ? Dans ces conditions, l’on comprend aisément pourquoi nos dirigeants eux-mêmes envoient leurs enfants fréquenter à l’extérieur.

Laurent Barthélémy Ani Guibahi était dans une classe pourrie de 115 élèves

Le système éducatif ivoirien ne serait-il pas malade ? Malgré les efforts consentis par les partenaires au développement. Ainsi, Dans un entretien accordé au quotidien ivoirien Fraternité Matin, Amadou Koné, ministre des transports revenait sur les faits. « Sur la vidéo, on aperçoit un individu vêtu d’un tee-shirt (…). Nous pensons qu’il a eu accès à l’espace aéroportuaire en escaladant le mur. Ensuite, il s’est caché dans les espaces verts et s‘est agrippé au train d’atterrissage de l’avion au moment du vol », a-t-il décrit.

Laurent Barthélémy 115 élèves. Laurent Barthélémy Ani Guibahi
Laurent Barthélémy Ani Guibahi

Il a précisé que le gouvernement a entrepris le renforcement des dispositions de sécurité dans l’espace aéroportuaire de l’aéroport. « Plusieurs mesures ont été arrêtées, notamment le déguerpissement (expulsion) des emprises de l’espace mitoyen à la zone aéroportuaire en vue d’établir une zone tampon de sécurité autour de l’aéroport », a indiqué le ministre en charge des transports en Côte d’Ivoire. La mesure oui, mais le rêve de Laurent Barthélémy de devenir scientifique vient de s’écourter à jamais. Pourquoi le gouvernement a attendu ce drame avant de prendre des mesures ? Cette menace décrit par ministre n’était-elle pas visible ou prévisible ?

Charles Yokoli

Un élève tué à Daloa dans une bagarre pour des congés anticipés
  •  
    3.3K
    Partages
  • 3.3K
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info