« Même pas peur » ou les photos de Soro avec les gardes italiens qui font jaser le RHDP

Guillaume Soro et ses gardes du corps italiens

Lors du Crush Party des soroïstes le samedi 02 novembre 2019, à Milan (Italie), Guillaume Soro, l’ancien président de l’Assemblée nationale, n’a pas hésité à s’afficher avec des gardes corps italiens. Des clichés qui ont fait le tour du web ivoirien.

Sur ces clichés partagés sur son compte Twitter, on y voit le président de Générations et Peuples Solidaires (GPS), candidat déclaré à la présidentielle de 2020, poser aux côtés de gardes corps italiens. Assis sur une chaise, les bras et pieds croisés près d’une affiche à son effigie. Le tout d’un air serein qui semble perturber ses adversaires politiques et pourfendeurs du RHDP, le parti au pouvoir.

Comme une affiche digne d’un film hollywoodien, ces images saisissantes et surprenantes du député de Ferkéssédougou ne sont pas passées inaperçues sur les réseaux sociaux. Mieux, elles ont été liké, commentées et partagées par des milliers d’internautes sur Facebook, Twitter et Instagram. Ces photos ont toutefois divisé la Toile.

A lire aussi. Campagne au Nord : Quand Soro frappe le RDR là où ça fait mal

Si certains (crushers ou admirateurs) ont loué la beauté et le marketing politique de Guillaume Soro à travers cette communication digitale, d’autres ont exprimé leur dégoût et indignation, estimant que ces clichés sont trop « enfantins » et portent atteinte à l’image de l’homme de valeur qu’il veut incarner. Ils sont pour la plupart des partisans du Président Alassane Ouattara et du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Mais ils ont été, fort heureusement, bien moins nombreux à défendre cette thèse.

Guillaume Soro et ses gardes du corps italiens
Guillaume Soro et ses gardes du corps italiens

« Avec ce nouvel épisode, il est clair que la saga de l’ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo et d’Alassane Ouattara ne va pas cesser du jour au lendemain sur les réseaux sociaux, en dépit des récriminations de ses détracteurs », assure un observateur de la scène politique ivoirienne. Une situation qui fait sans doute les affaires de ce dernier à moins d’un an des élections de 2020.

Pour le moins qu’on puisse dire, le personnage de Guillaume Soro, qu’on l’aime ou pas, est celui qui est le plus présent sur la toile ivoirienne ces dernières années, là où se trouvent de nombreux jeunes, qui certainement n’ont pas pris part aux scrutins de 2010 et 2015. Ces potentiels électeurs sont susceptibles de faire la différence et faire basculer le vote en sa faveur.

Moïse Yao K.

  •  
    288
    Partages
  • 288
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info