Mali : Qui est vraiment l’imam Dicko, l’homme qui fait trembler le pouvoir de IBK ?

Plusieurs Maliens sont descendus dans les rues le vendredi 5 juin 2020, pour exiger le départ du Président Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK). Une mobilisation réussie sous l’impulsion de Mahmoud Dicko, imam et originaire de la région de Tombouctou.

Né vers 1964, Mahmoud Dicko est originaire de la région de Tombouctou, ville historique de renommée mondiale classée par l’Unesco au titre de patrimoine mondial de l’humanité. Ancien professeur d’arabe, Mahmoud Dicko devient au début des années 1980 l’imam de la mosquée de Badalabougou à Bamako, capitale politique du Mali.

A lire aussi : Mali : Les manifestants dans la rue vendredi nuit autour du palais présidentiel et du domicile d’IBK pour réclamer son départ

Homme influent, l’imam va promouvoir le wahhabisme (mouvement de réforme se réclamant de l’islam sunnite hanbalite) au Mali. De plus, il a été secrétaire général de l’Association Malienne pour l’Unité et la Progrès de l’Islam (AMUPI). En 2018, l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique cite l’homme comme faisant partie des 50 Africains les plus influents.

Mali imam Dicko IBK

A la suite de l’attentat de Radisson Blue à Bamako, l’imam déclare : «  Nous devons tirer les leçons des attentats à Paris, comme à Bamako, à Tunis ou ailleurs dans le monde (…) Dieu est en colère. Les hommes ont provoqué Dieu (…) Les terroristes nous ont été envoyés par Dieu pour nous punir de la promotion de l’homosexualité, importée d’Occident et qui prospère dans notre société ».

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Des propos qui ont suscité l’indignation de plusieurs acteurs de la société civile, des médias et même du procureur général près la Cour d’appel de Bamako. Après avoir soutenu IBK, l’imam Dicko passe dans l’opposition vers fin 2017.  Le 7 septembre 2019, il lance la Coordination des mouvements, associations et sympathisants (CMAS), un mouvement politique qui suit sa ligne islamiste. Notons par ailleurs que le guide religieux n’est pas à son premier appel à manifester. Le 5 avril 2019, à son appel 30 000 à 50 000 personnes manifestent contre le gouvernement à Bamako.

Prince Beganssou

Mali imam Dicko IBK. Mali imam Dicko IBK

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prince Beganssou

Read Previous

Côte d’Ivoire : Bertin Kadet brise le silence et dénonce les « erreurs tactiques » dans les deux tendances du FPI

Read Next

Affaire 30 Burkinabè arrêtés à Bouaké : 16 avaient des autorisations pour rentrer en Côte d’Ivoire, les 14 autres rapatriés

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *