Mali : Quatre présidents ouest-africains attendus à Bamako

Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Macky Sall (Sénégal), Mahamadou Issoufou (Niger) et Nana Akufo-Addo (Ghana) se rendront le jeudi 23 juillet 2020 à Bamako pour rencontrer le président Ibrahim Boubacar Keïta, les leaders du Mouvement du 5-Juin (M5-RFP), l’alliance de forces d’opposition qui réclament le départ d’IBK, indique Jeune Afrique. Selon le journal, cette mission de médiation vise à trouver une issue à cette crise socio-politique qui sévit le Mali.

Les manifestations ont repris ce lundi à Bamako, après le départ de la mission de médiation de la CEDEAO conduite par l’ancien président du Nigeria, Goodluck Jonathan. « Des barricades ont été érigées autour du grand marché et dans plusieurs artères de la capitale par les manifestants qui réclament le départ du président Ibrahim Boubacar Keïta » détaille le correspondant de radio Oméga à Bamako.

A lire aussi : Mali : « J’assurerai la sécurité des biens, des citoyens et des institutions sans faiblesse aucune » (IBK)

La Mission de médiation de haut niveau de la CEDEAO au Mali conduite par l’ancien Président nigérian Goodluck Jonathan, a rencontré une délégation du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) les 16 et 17 juillet 2020. Objectif de cette rencontre divisée en plusieurs séances d’échanges: trouver des pistes de solutions de sortie de crise au Mali. « Le M5-RFP note avec regret que ces propositions sont les mêmes que celles antérieurement formulées par M. Ibrahim Boubacar Keïta, et rejetées par notre Mouvement » a indiqué le mouvement dans un communiqué à l’issue des échanges.

Les manifestations ont repris ce lundi à Bamako, après le départ de la mission de médiation de la CEDEAO

« La Délégation du M5-RFP se démarque des propositions de solutions de la Mission de la CEDEAO qui ne correspondent absolument pas aux aspirations et attentes exprimées par le M5-RFP et portées par l’écrasante majorité du Peuple malien » affirme le communiqué signé par Choguel K. Maïga. Lesdites propositions de la Mission de médiation de la CEDEAO sont selon Délégation du M5-RFP :

– Le maintien de M. Ibrahim Boubacar Keita dans les fonctions de président de la République ;

– La recomposition de la Cour constitutionnelle, en raison de 3 membres désignés par le Conseil supérieur de la magistrature, 3 choisis par le président de la République parmi 5 à 7 personnes proposées par les forces vives ;

– La Cour constitutionnelle nouvellement constituée de 6 membres statuera sur le règlement du contentieux né du deuxième tour de l’élection législative ;

– L’Assemblée nationale nouvellement reconstituée sera présidée par l’actuel président s’il est confirmé par la Cour constitutionnelle, ou désignera son nouveau président le cas échéant, qui alors choisira les 3 membres restants de la Cour ;

– Un gouvernement d’union nationale sera constitué

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Le mouvement dit avoir exigé « l’ouverture prioritaire et immédiate d’enquêtes judiciaires en vue de poursuites contre les auteurs, commanditaires et complices des tueries (23 morts par balles), des centaines de blessés également par balles et d’autres exactions commises, ainsi que la libération de Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition ».

Radio Oméga

  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Côte d’Ivoire : « Pour l’honneur et la dignité de Ouattara, je ne suis pas pour sa candidature » (Député RHDP)

Read Next

Côte d’Ivoire : Un cadre des ex-Forces nouvelles demande à Mamadou Koné, ex-SG par intérim des Forces nouvelles, de s’auto-saisir dans l’affaire du 3è mandat de Ouattara

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *