Mali : « Nous allons trouver la solution, mon rôle d’Imam m’oblige à considérer la paix comme l’essentiel » (Dicko)

La figure emblématique de la contestation au Mali a été reçue en audience ce samedi 04 juillet par le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK). L’Imam Mahmoud Dicko au sortir de l’audience est optimiste quant à une solution de la crise qui secoue le pays avec la volonté des parties.

Les acteurs socio politiques et religieux du Mali cherchent à trouver une solution à la crise que traverse le pays. L’Imam Mahmoud Dicko, figure de proue dans la contestation au pays de Boubacar Kéïta a été reçu par celui-ci. Selon l’Imam, tout ce qui concerne la crise du pays de façon générale a été a été l’objet de l’audience.

A lire aussi : Mali : Les partisans de IBK à sa rescousse, ils rappellent leur soutien aux institutions de la République

« Je pense qu’avec la volonté de chacun et toutes les parties concernées, nous allons inchallah trouver la solution. Mon rôle d’Imam je l’ai dit, m’oblige vraiment à être quelqu’un qui considère toujours la paix comme étant pour moi l’essentiel. La paix dans notre pays, la paix dans la sous-région, la paix dans le monde. Et je pense que chacun doit faire violence sur soi pour qu’aujourd’hui, nous puissions se parler, se dire les vérités mais que cela soit dans le respect et la courtoisie », dit-il.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Notons qu’outre Mahmoud Dicko, IBK a également reçu les représentants des partis de sa majorité politique. Le chef de l’État malien s’est dit totalement ouvert au dialogue. Il propose un gouvernement d’union nationale pour trouver les solutions à la crise du pays. Rappelons qu’à l’appel de l’Imam Mahmoud Dicko, plusieurs organisations de la société civile et des partis d’opposition ont manifesté pour exiger la démission d’IBK. Après des manifestations, le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP)qui aparticipè à la contestation n’exige plus la démission d’IBK. Expliquant cette position en signe d’esprit d’ouverture au dialogue.

Prince Beganssou

  •  
    347
    Partages
  • 347
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prince Beganssou

Read Previous

Drogba à la fin de l’AG de la FIF : « On ne se lance pas dans un tel challenge si on n’est pas sûr de ses forces »

Read Next

« Bédié est le fédérateur dont nous avons besoin » (Grand conseil régional PDCI du Gotougo)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *