Mali : Le porte-parole de l’Imam Dicko interpellé après les manifestations

Pour la troisième fois, le Mouvement du 5 juin (M5) a manifesté ce vendredi 10 juin 2020. Une manifestation violente qui a entrainé mort d’hommes et plusieurs blessés. Le porte-parole de l’influent Imam Mahmoud Dicko, a été arrêté ainsi que d’autres responsables du mouvement M5.

L’appel du M5 a été suivi par les populations de Bamako dans leur grand ensemble. De fait, les rues et grandes artères de la capitale politique ainsi que des bâtiments administratifs ont été pris d’assaut par la foule en colère. L’Assemblée nationale saccagée, des documents emportés et brulés. Le siège de l’ORTM, la chaîne de télévision publique malienne a dû interrompre ses émissions car envahie par les manifestants, avant que ses programmes ne reprennent dans la soirée.

A lire aussi : URGENT Mali : Bamako : L’Assemblée nationale saccagée, l’ORTM (chaîne publique) occupée et les programmes interrompus

La permanence du député Karim Kéïta, fils du président de la République, a été saccagée. Les manifestants ont également réussi à bloquer deux des trois ponts de la capitale. Comme pour dire que les populations maliennes ont soif de changement. Dans un pays où le chômage est galopant et l’insécurité grandissante et où le Président Ibrahim Baoubacar Kéïta peine à trouver des solutions idoines pour calmer les aspirations de son peuple.

Les autorités n’ont pas mis du temps à mettre le grappin sur les responsables des mouvements organisateurs de cette manifestation. En effet, ceux-ci ont appelé à une désobéissance civique. Ainsi,  Isssa Kaou Djim, le coordinateur général de la CMAS e Mahmoud Dicko, Adama Ben Diarra du Rassemblement des Forces patriotiques (RFP), Clémént Dembélé président de la Plateforme contre la corruption et le chômage au Mali (PCC) et Nouhoum Sarr président du FAD (Front Africain pour le Développement) ont été interpellés.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Notons que de source médicale selon RFI, le bilan était en fin de soirée d’au moins une personne tuée et de nombreux blessés, dont 19 par balles. « Il est difficile de donner un bilan définitif, mais le bilan provisoire est de plusieurs dizaines de blessés, il faut en compter une quarantaine environ », avait Djimé Kanté, secrétaire général adjoint du comité syndical du CHU Gabriel Touré à la radio française. Parmi ces blessés, certains sont dans un état critique. « J’ai vu un jeune dont la main droite a été totalement détruite et d’autres ont des impacts de balles. Ils sont en train d’être pris en charge », a-t-il ajouté.

Prince Beganssou

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prince Beganssou

Read Previous

Côte d’Ivoire : Gon sera inhumé le vendredi 17 juillet, voici le programme

Read Next

Mort de Leïla Koné : Voici ce qui a tué la 2è dauphine de Miss Côte d’Ivoire 2019

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *