Madagascar : Tout savoir sur le CVO Covid, médicament africain contre le coronavirus ?

Le Président malgache (Madagascar), Andry Rajoelina, a révélé dimanche 19 avril 2020, dans un discours télévisé, des essais concluants sur le CVO ou Covid-Organics, un médicament à base de plantes médicinales pouvant guérir la maladie à Coronavirus.

Il s’agit d’un remède traditionnel amélioré à base d’artemisia et de plantes endémiques, curatif et préventif. Il a été développé par l’Institut malgache de recherches appliquées (IMRA). Le Pr Albert Rakoto Ratsimamanga, fondateur de l’IMRA, décédé en 2001, a été le premier à l’étudier sur le territoire. Le Covid-Organics sera distribué gratuitement aux Malgaches les plus vulnérables et mis en vente dès ce mercredi 22 avril dans les pharmacies et supermarchés à très bas prix aux autres, annoncent les autorités. Indiquant que tous les bénéfices seront reversés à l’IMRA pour financer la recherche scientifique.

A lire aussi : Coronavirus FMI : 25 pays bénéficient d’un allègement de leur dette, le Burkina et le Rwanda éligible, la Côte d’Ivoire exclue

Médicament à base de plantes médicinales pouvant guérir la maladie à Coronavirus en Madagascar

Selon le président malgache, ce médicament a été testé avec succès sur les malades atteints par le Covid-19. « J’annonce officiellement la réussite et les bons résultats des essais de notre remède. Il a donné un résultat concluant sur les malades du Covid-19. Il peut limiter et atténuer ses effets sur le corps humain », a affirmé Andry Rajoelina, ajoutant que ce médicament sera prescrit sous forme de sirop à tous les élèves de Troisième et de Terminale qui reprennent le chemin de l’école ce mercredi 22 avril 2020 « pour les protéger contre la pandémie ». Madagascar produit la plus grande quantité et la meilleure qualité d’Artemisia annua en Afrique. Cette plante est déjà utilisée dans la lutte contre la malaria et la fièvre », s’est félicité le président Rajoelina.

Andry Rajoelina dans une usine de fabrication de CVO-Covid à Madagascar

Toutefois, un problème subsiste : impossible de connaître le nombre de personnes atteintes du Covid-19 sur lequel ce traitement, conçu en quelques jours, a été testé. Tout comme les ingrédients du médicament, ce chiffre n’a pas été dévoilé malheureusement. Ce qui conforte plusieurs spécialistes dans leurs réserves sur l’efficacité du remède.

Moïse Yao K.

Albert Rakoto RatsimamangaAndry RajoelinaArtemisia annuacoronavirusCovid-19IMRAMadagascar
Commentaires (0)
Ajouter un commentaire