Libéria : Voici les propos tribalistes du ministre Eugene Fahngon qui ont valu sa suspension par Weah

Eugene Fahngon, vice-ministre de George Weah chargé de la presse

Les propos du ministre Eugene Fahngon sont d’une gravité extrême et méritaient que le Président George Weah suspende ses fonctions. Un répertoire de quelques propos qu’il tient régulièrement, visant à opposer les Libériens « autochtones » aux Americano-Libériens appelés dans ce pays « Congo », alors que des opposants projettent une marche le 7 juin 2019, pour dénoncer l’incapacité du gouvernement à faire face aux urgences économiques.

« Ce sont les Congo qui sont derrière la manifestation du 7 juin 2019 (…) Vous avez tué 250 000 de nos peuples autochtones et vous êtes libres. Nous allons protéger notre président, notre gouvernement et notre pays ».

A lire aussi. DES CARTES BIOMÉTRIQUES POUR LES RÉFUGIÉS LIBÉRIENS EN CÔTE D’IVOIRE

 » Avec la mort de plus de 250 000 citoyens libériens, encore fraîche dans nos esprits, dont la plupart des Libériens autochtones, le Conseil des patriotes est revigoré et a rendu nécessaire l’assemblée des peuples du pays ».

« Pourquoi doit-il avoir un groupe de personnes tout le temps, qui dirigerait ? N’est-il pas un citoyen libérien aussi ? Est-ce parce que son nom est George Manneh Weah »

« Mes insignes seront emblématiques. Elles sont celles de nos héros tombés sous les canons de Matilda Newport et des Forces patriotiques, comme on l’a vu ici-dessus. Ils (Américano-Libériens, NDLR) nous ont fait nous entre-tuer, dans une guerre insensée et brutale ».

Eugene Fahngon, ministre tribaliste

Pourquoi doit-il avoir un groupe de personnes tout le temps, qui dirigerait ? N’est-il pas un citoyen libérien aussi ? Est-ce parce que son nom est
George Manneh Weah ?

Emmanuel Gautier

Secrets de la rébellion ivoirienne : Soro dévoile le rôle joué par les Etats-Unis

  •  
    100
    Partages
  • 100
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info