Les révélations de Dr Christophe Blé (médecin de Gbagbo) : « Des hommes de nuit sont entrés dans la danse pour ne pas que la rencontre Bédié-Gbagbo ait lieu »

Dr Christophe Blé, le 8 septembre 2019 à Yopougon

Dr Christophe Blé, médecin personnel de Laurent Gbagbo, alors président de la République, a été invité à Blockauss (Cocody) à décortiquer, le samedi 8 septembre 2019, le thème suivant : « Les enjeux politiques de la rencontre Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo ». C’était une initiative d’un bureau local du FPI, soutenu par le PDCI. Larges extraits.

La date qui avait été fixée pour que le président Henri Konan Bédié et le président Laurent Gbagbo se rencontrent était le 29 juillet 2019. Mais comme c’est une rencontre de haute portée, les hommes de « nuit » sont rentrés dans la danse pour ne pas que cette rencontre ait lieu. Donc pour une question de sécurité, il fallait tout tenir secret et boucler. Dans un premier temps, on quitte Paris pour Bruxelles par le train à grande vitesse, le temps qu’on met, c’est 1h 20 minutes. Mais le président Bédié, compte tenu de son âge, devrait venir par le train. Mais au dernier moment, compte tenu de tous les bruits qui entouraient cette rencontre, il a décidé de venir par la route.

A lire aussi : Bruxelles : Gbagbo a reçu des émissaires de Bédié

Pour rallier Paris et Bruxelles, c’est au moins 3h 30 minutes à 4 heures de route. C’est ce temps mis par le  président Bédié pour rallier Bruxelles. Nous voyons combien le doyen tenait à  cette rencontre. C’est pourquoi  malgré le problème de sécurité  et le poids de l’âge, le président Bédié a tenu à rallier Bruxelles par la route pour rencontrer son jeune frère Laurent Gbagbo. C’est donc à 11 heures que la délégation du président Bédié est arrivée où nous l’attendions avec le président Laurent Gbagbo. Nous avons, à cet effet,  réservé trois grandes  salles. Une salle pour la plénière où les différents membres des délégations étaient installés, une salle préparée pour le tête-à-tête.

Et compte tenu de l’importance de la rencontre, le président Henri Konan Bédié s’est fait  accompagner par son épouse. Donc nous avons apprêté une suite  pour elle (…) Le président Gbagbo a reçu son grand -frère à l’entrée de l’hôtel. Après les échanges de civilités, les deux présidents se sont retirés pour un tête-à-tête qui a duré plus d’une heure. Personne ne peut dire ce qui s’est passé lors de ce huis clos. Il fallait être à cette rencontre pour voir qu’il y avait une atmosphère paisible qui régnait dans  la salle. Il y avait une sérénité extraordinaire.

Tout se passait dans le calme et la joie. C’était comme si l’onction de Dieu était sur cette rencontre et dans l’hôtel qui a abrité cette rencontre. Quand nous regardons à première vue ce qui s’est passé à Bruxelles, on peut se dire que c’est un  fait banal. Mais pour ceux qui croient en Dieu, ils ont vu la main de Dieu descendre sur la Côte d’Ivoire à travers cette rencontre.

Si nous voulons une nation équilibrée, une nation en paix  et prospère, nous devrons suivre le sentier que viennent de tracer le président Henri Konan Bédié et le président Laurent Gbagbo. Aujourd’hui, tous les Ivoiriens en ont gros sur le cœur de ce qui advient à notre pays. Ce pays  qu’ils ont ouvert à tout le monde et qu’ils sont prêts à ouvrir à tout le monde, si nous voulons que ce pays soit fort, nous sommes obligés de suivre la parole qui a été dite et les cœurs qui se sont manifestés à Bruxelles.

Le président Gbagbo peut avoir des récriminations contre le président Bédié, pareil pour le président Henri Konan Bédié, mais cela est humain.  Mais quand ce dont il est question est la Nation, il n’y a pas de sacrifice qui soit au-dessus de cette nation. C’est pourquoi le président Henri Konan Bédié est rentré en lui-même, le président Laurent Gbagbo a fait de même et ces deux hommes d’Etat sont sortis grands.

Comme les présidents Bédié et Gbagbo l’ont fait en disposant leurs cœurs pour que le pays  sorte de l’ornière, nous devons, à chaque niveau, disposer notre cœur  pour que sorte de ce cœur une parole qui bénit, qui apaise et qui réconcilie. Apprêtez-vous à accueillir Soro Guillaume dans vos bras car il va prononcer la parole qu’il faut pour qu’il arrive dans vos bras.

Elvire Ahonon

  •  
    275
    Partages
  • 275
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info