« Les ministres burkinabè ne sont pas les mieux rémunérés de la Fonction publique » : De qui se moque Lassana Kaboré ?

Lassana Kaboré

Le ministre de l’Economie et des Finances burkinabè était l’invité de Radio Omega ce dimanche 23 février 2020. Lassana Kaboré S’est évertué à expliquer l’importance de l’application l’Impôt unique sur les traitement et salaires (IUTS), tandis que la Coordination des Syndicats du Ministère en Charge de l’Economie et des Finances (CS-MEF) déclare que cela va aggraver davantage les conditions de vies des travailleurs du public déjà difficiles.

Selon Lassana Kaboré, celui qui ne paye pas l’impôt ne doit pas être perçu comme un héros mais plutôt une honte. A l’en croire : « Si on allait appliquer l’IUTS de manière brute, dure, telle que la loi le prévoit, certains agents allaient se voir couper jusqu’à 200 000 FCFA. Il faut donc faire en sorte que ça soit progressif. C’est tout cela et le temps de la concertation qui n’a pas permis son application en janvier », explique-t-il.

A lire aussi : Presse burkinabè : Journaux du 1 er juillet 2019

Ainsi pour le ministre de l’économie : « C’est en 2019 que c’est devenu des questions de principe soulevé par l’union d’action syndicale qui a amené le gouvernement à chercher des solutions et à l’appliquer. Quand on observe l’évolution des revenus, on se rend compte que les rémunérations du secteur public commencent à rattraper le niveau de certaines rémunérations du secteur privé. Il faut aussi tenir compte du pouvoir d’achat. Nous pensons qu’aujourd’hui c’est le moment propice pour le faire, étant donné même la situation sécuritaire actuelle ».

Train de vie de l’état burkinabè

De ce fait d’après le collaborateur de Roch Marc Kaboré : « Il ne faut pas voir l’application de l’IUTS en terme de gain, ce n’est pas ça l’objectif. L’objectif c’est de faire en sorte que l’ensemble des agents publics de l’Etat puissent se soumettre à la loi ».

Concernant le train de vie de l’état, Lassana Kaboré a déclaré : « Aujourd’hui je ne pense pas que les ministres burkinabè soient les mieux rémunérés de la fonction publique, il y a des catégories de gens qui sont mieux rémunérés », sans pouvoir citer ces catégories. Pendant ce temps, la Coordination des Syndicats du Ministère en Charge de l’Economie et des Finances (CS-MEF) dénonce l’effectivité de l’application de l’IUTS.

« Il faut s’en convaincre que cette mesure d’extension de l’IUTS sur les primes et indemnités, qui vise selon le gouvernement une équité et une justice fiscale, va aggraver davantage les conditions de vies des travailleurs du public déjà difficiles », l’ont-Ils fait savoir dans une déclaration.

Prince Beganssou

  •  
    233
    Partages
  • 233
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info