« Les catholiques de Côte d’Ivoire ne sont pas convaincus que nous sommes dans un État de droit » (Mamadou Koulibaly)

Mamadou Koulibaly, candidat de Lider

Le président-fondateur de Liberté et démocratie pour la république (LIDER), Mamadou Koulibaly, s’est prononcé sur la déclaration des évêques de Côte d’Ivoire le jeudi 23 janvier 2020. S’agissant de la question du désarmement, Mamadou Koulibaly affirme que l’opinion a été trompée parce qu’il n’a pas eu lieu.

Dans sa chronique, ‘’Jeudi, c’est Koulibaly! ‘’, le candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2020 affirme qu’il y a une lueur d’espoir pour la Côte d’Ivoire. Selon lui, « la lueur d’espoir vient de la déclaration des évêques de Côte d’ivoire. Ils disent que le gouvernement s’était engagé en 2011 sur la réconciliation mais qu’aujourd’hui, on ne voit pas de réconciliation ».

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Atouts et faiblesses du candidat Mamadou Koulibaly

Pour Koulibaly, « il y a des institutions qui ont été créés, de l’argent dépensé. Mais le résultat, c’est qu’il n’y a pas eu de suite. Il faut reprendre ce dossier plus sérieusement que par le passé ». « Les évêques disent qu’il avait été promis dans les premiers chapitres de l’action gouvernementale depuis 2011, le désarmement. Mais force est de constater qu’il n’y a pas eu désarmement.

Le désarmement en Côte d’Ivoire n’a pas été éffectué

Au contraire, on a eu des mutineries, des chasses à l’homme pour des caches d’armes. Jusqu’aujourd’hui, il y a des fouilles de gauche à droite pour retrouver les armes auprès de ceux qui devraient être désarmé. On nous a trompés et voilà que la vérité éclate à la face du monde. Il n’y a pas eu de désarmement en Côte d’Ivoire », a insisté le premier magistrat de la commune d’Azaguié.

« Les évêques disent que quand le gouvernement s’installait nous avions affaire encore à une sorte de cohérence d’ensemble dans le personnel politique. Il y avait des partis politiques constitués qui fonctionnaient. Et aujourd’hui on a assisté à une sorte de fractionnement des partis politiques au profit du gouvernement et que cela entraîne encore plus de frayeur et de peur. Qu’on a l’impression que le pouvoir veut régner par la terreur; diviser pour régner.

Ils disent que les élections de 2020 sont importantes pour la Côte d’Ivoire. Ils demandent le retour des exilés, le dégel des comptes, la libération des prisonniers », a rapporté l’ex-président de l’hémicycle de Côte d’Ivoire. « Ça, c’est le programme qu’il y a eu en 2011 déjà ! Mais si aujourd’hui la société civile demande encore ces éléments, c’est que c’est un fiasco complet pour le gouvernement. Troisième condition, c’est l’instauration de l’état de droit en Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire à besoin d’une commission électorale indépendante

Les catholiques de Côte d’Ivoire ne sont pas du tout convaincus que nous sommes dans un État de droit. Pas de respect des personnes, pas de respect de la constitution, pas de respect de la parole donnée par l’État. Ils nous invitent, nous populations, mais c’est le devoir du gouvernement d’abord à mettre en place ces éléments de confiance, à nous faire sortir de cette société de méfiance et de peur pour rentrer dans une société de confiance », a-t-il rappelé.

Mamadou Koulibaly désarmement
Mamadou Koulibaly

Et d’ajouter, « et le premier élément dans la perspective de l’élection de 2020, c’est une commission électorale indépendante, comme le dit la constitution. Sommes-nous capables de cela ? Oui, il suffit que le gouvernement ne se mette pas en train de tricher comme il l’a fait par le passé à torpiller les textes des commissions électorales locales et à vouloir faire des réformes constitutionnelles inhabituelles inopportunes.

La commission électorale doit être totalement indépendante ». « Je pense que cette prise de position des évêques de Côte d’Ivoire mérite d’être saluée. Ils ne l’on pas fait parce qu’ils sont religieux. Ils l’ont fait parce qu’ils sont citoyens de ce pays. Toute la société civile devrait suivre l’exemple. C’est maintenant qu’il faut le faire. Il ne faut pas attendre que les armes comment à crépiter pour dire qu’est-ce qu’on peut faire. On peut aménager 2020 parce qu’on a cette compétence », a conclu le président-fondateur de LIDER.

Karina Fofana

Côte d’Ivoire : Mamadou Koulibaly ou le fils damné de la maison Gbagbo (Décryptage)

Mamadou Koulibaly désarmement

  •  
    147
    Partages
  • 147
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info