L’Eglise catholique avertit Ouattara comme elle avait averti Bédié : « Libérez les prisonniers politiques ! »

Mgr Jean Pierre Kutwa devant le gouvernement d'Alassane Ouattara

Mgr Jean Pierre Kutwa, archevêque métropolitain d’Abidjan a parlé avec son coeur au Président Alassane Ouattara, en demandant la libération des prisonniers politiques. Vingt ans après le même appel lancé à l’endroit d’Henri Konan Bédié, l’Eglise catholique remet le couvert.

« Monsieur le Président, je vous supplie de faire sortir de prison ceux qui ont été arrêtés dernièrement », c’est en ces termes que Mgr Kutwa s’est adressé au chef de l’Etat. Alassane Ouattara a assisté, en effet, ce lundi 30 décembre 2019, au Plateau,, à une messe pour la paix en Côte d’Ivoire.

« Pour terminer, reconnaissons que ce texte arrive bien à son heure alors que l’année 2020 point à l’horizon. Le message du Saint Père est en résumé une invitation à comprendre finalement que la paix est chemin d’espérance face aux obstacles et aux épreuves, qu’elle est aussi chemin d’écoute basé sur la mémoire, sur la solidarité et sur la fraternité », a déclaré Mgr Kutwa dans son homélie.

A lire aussi : Ouattara n’a pas tenu ses engagements, ce n’est pas Bédié qui le dit mais Ouattara lui-même (Opinion)

Ouattara prisonniers politiques et Mgr Kutwa
Alassane Ouattara et Dominique Ouattara le samedi 7 décembre 2019 à Yamoussoukro

« La paix que nous recherchons est également chemin de réconciliation dans la communion fraternelle. Au nom donc de cette réconciliation, je demande humblement à vous, Monsieur le président de la République. Vous qui détenez le pouvoir de la grâce présidentielle, de bien vouloir accepter de faire sortir du cachot tous ceux qui ont été arrêtés. Suite aux derniers événements que connaît notre pays », a martelé le prélat.

Ouattara, les prisonniers politiques et Mgr Kutwa

Rappelant, « comme dit le Pape, l’on obtient autant qu’on espère. Je prie Dieu, qu’ensemble nous aspirions de toutes nos forces à la paix et Dieu nous l’accordera ! ». Le patron de l’Eglise à Abidjan a été salué par un tonnerre d’applaudissements quand il a laissé ces phrases. Alors que les membres du gouvernement présents, souriaient jaunes et que le Président Alassane Ouattara , quant à lui, restait impassible.

Elvire Ahonon

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info