Le sucre de Soro refusé à Odienné ? Voici ce qui s’est réellement passé

Guillaume Soro à Katiola le 11 mai 2019

Selon un sous-titre de la parution du journal Le Jour Plus, en date du lundi 27 mai 2019, un don de l’ex-président de l’Assemblée nationale avait été refoulé par la chefferie traditionnelle d’Odienné. Selon les investigations menées par Afriksoir.net, il n’en est rien, Odienné n’a pas refusé de don de Soro.

L’information faisant état d’un prétendu refus des présents du président du Comité politique (CP) au chef de canton et à la chefferie traditionnelle d’Odienné selon un confrère de la place avant d’être relayée par les réseaux sociaux s’est vite rependue comme une trainée de poussière serait fausse. Pour eux, le chef de canton d’Odienné avait émis un refus catégorique d’accepter des cadeaux de Guillaume Soro à la condition qu’il se réconcilie avec le président de la république Alassane Ouattara. Tout en précisant qu’il n’était pas disposé à le recevoir s’il ne se réconciliait pas au préalable avec Ouattara.

A lire aussi :De retour à Abidjan, Soro attaque Ouattara : “J’ai peu d’estime pour les priorités actuelles des autorités”

Cette information avait vite été démentie par Alain Lobognon, un proche de Guillaume Soro en ces termes, « chers tous, aucun don venant de Guillaume Soro n’a été refusé à Odienné. Il s’agit de fakenews de la part de zozos qui affirment que Odienné est une zone interdite au candidat déclaré pour la présidentielle de 2020. Tous les journaux qui divulguent ces fakenews cherchent à vendre des feuilles de chou qui gonflent au quotidien leurs entrepôts ».

Cette dernière version est confirmée par une source digne de foi proche de la notabilité d’Odienné sous le couvert de l’anonymat. « Effectivement une délégation de Guillaume Soro était récemment dans la zone d’Odienné. Elle a fait remarquer qu’elle ne pouvait pas repartir à Abidjan sans se rendre dans le canton Bambala dont est originaire la ministre Affoussiata Bamba-Lamine. Les envoyés de Guillaume Soro se sont rendus à Bougousso, chef-lieu de sous-préfecture en tenant le même langage », a recadré notre source.

A l’en croire, « la délégation s’est ensuite rendue dans le village d’Affoussiata Bamba-Lamine situé à 10 km de Bougousso où elle a offert de façon symbolique un carton de sucre et du lait en entendant leur prochain retour. Et ce don a été accepté. Comment peut-on refuser un don ? ».

Karina Fofana

  •  
    388
    Partages
  • 388
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info