« Le RHDP est le 1er parti de Côte d’Ivoire » : La profession de foi sans conviction de Ouattara qui s’accroche à la CEI

Amadou Gon Coulibaly et Alassane Ouattara le 16 mai 2019 au palais présidentiel du Plateau

Le président ivoirien Alassane Ouattara, président du RHDP, a déclaré, à la réunion du conseil politique du « parti unifié », que celui-ci est « le premier parti politique de Côte d’Ivoire ».

« J’ai foi en notre capacité à remporter la prochaine élection présidentielle. Le RHDP est le premier parti politique de Côte d’Ivoire », a annoncé Alassane Ouattara, dans une salle totalement acquise à sa cause, avec des responsables politiques au grand complet.

A lire aussi : Affoussy Bamba charge : “Alassane Dramane Ouattara est arrivé au pouvoir en surfant sur l’Ivoirité”

Une profession de foi en laquelle il est difficile d’accorder foi, d’autant que le président du RHDP, par ailleurs président de la République, se refuse obstinément à réformer la Commission électorale indépendante (CEI), comme l’exige la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples.

De sorte que, l’éveilleur de consciences André Silver Konan qui milite pour l’indépendance de la CEI et pour « la criminalisation de la tentative de fraude et de la fraude électorale, impliquant des électeurs, des candidats et des responsables impliqués dans l’organisation de l’élection », raille souvent ce parti et évoque une « opposition wouya wouya ».

« Quand on est majoritaire dans un pays, on n’a pas peur d’ouvrir le jeu électoral et de rendre le processus électoral transparent, équilibré et indépendant », démontre-t-il.

Elvire Ahonon

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info