Le député RHDP en habit wouya wouya aurait violé le code de déontologie des agents publics

Charles Lopez Gnahoré ou Kangbé Yayoro, député RHDP de Bouaké

Venu accueillir Alassane Ouattara à Katiola pour sa visite d’État le mercredi 27 novembre 2019, Charles Lopez Kangbé Yayoro alias Charles Gnaoré, député de Bouaké était bizarrement vêtu à la limite de l’extravagance.

Un habillement qui ne correspond pas à sa fonction de député, violant ainsi, le code de déontologie des agents publics, si celui-ci était entré en vigueur. En effet, le projet de loi portant code de déontologie des agents publics en son article 7 stipule que  »l’agent public sur son lieu de travail doit observer les règles minimales d’hygiène corporelle et adapté au plan vestimentaire une tenue en rapport avec les exigences, les contraintes et la dignité de l’emploi, de la fonction du poste qu’il occupe ».

A lire aussi : Charles Gomis, ambassadeur à Paris, sénateur à Abidjan : Comment Ouattara foule aux pieds des principes de gouvernance

Un pantalon rouge visible vif sous le soleil brûlant de Katiola. Une veste bigarrée et carrelée. Assorti d’une chaussure de sport. Le tout couvert de l’écharpe officielle du parlementaire, voici comment était vêtu le député de Bouaké le premier jour de la visite d’État d’Alassane Ouattara à Katiola.

Charles Lopez Gnahoré ou Kangbé Yayoro, député RHDP de Bouaké
Charles Lopez Gnahoré ou Kangbé Yayoro, député RHDP de Bouaké

Un Agent de l’État qui n’en a cure des règles de déontologie Coutumier de ce genre d’accoutrement, Charles Gnaoré semble oublié qu’il n’est plus aussi jeune. Mieux, il a un statut bien particulier, celui d’attaché administratif et député de Bouaké. En effet, il a été admis au concours de recrutement exceptionnel pour l’accès d’attaché administratif à la Fonction publique.

« Charles Gnaoré semble oublié qu’il n’est plus aussi jeune. Mieux, il a un statut bien particulier, celui d’attaché administratif et député de Bouaké. »

Dans un communiqué en date du 4 janvier 2017, il était mentionné. « Le ministère de la fonction publique et de la modernisation communique : sont déclarés admis au concours de recrutement exceptionnel pour l’accès à l’emploi d’attaché administratif au titre de l’année 2016, les candidats dont les noms suivent (…) Charles Lopez Yayoro (…)».

Charles Gnaoré député Bouaké

De par ce statut, Charles Gnahoré devrait pouvoir se résigner à ranger définitivement au placard ses habits qui ne respectent aucune déontologie des agents publics de Côte d’Ivoire. Pour rappel, Charles Gnahoré est un ex cadreur de la télévision de la rébellion de 2002. Proche de Guillaume Soro, il a été arrêté en 2010 par le pouvoir Laurent Gbagbo car soupçonné de convoyer les rebelles sur Abidjan.

A la fin de la crise post électorale, il se rapproche du rassemblement des républicains (RDR). Puis du RHDP d’Alassane Ouattara. De mouvement de soutien en mouvement de soutien à Alassane Ouattara et à Amadou Gon Coulibaly notamment  »le sursaut dioula », il deviendra député ensuite attaché administratif.

Notons que ce projet de loi initié par Gnamien Konan quand il était ministre de la Fonction publique de Ouattara, n’est pas entré en vigueur. Il aurait réglé de nombreux dysfonctionnement au sein de la fonction publique ivoirienne.

Roxane Ouattara

  •  
    34
    Partages
  • 34
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info