Ben Amar Sylla libéré à Odienné sur pression populaire

Ben Amar Sylla, cyberactiviste d'Odienné

Après quatre jours de détention, le cyberactiviste Ben Amar Sylla libéré dans la nuit de vendredi 8 novembre 2019. Une pression populaire doublée d’une demande de pardon y ont contribué.

«J’ai été libéré aux environs de 22 heures de l’hôpital d’Odienné où j’étais interné après ma crise au tribunal pendant le procès. J’ai reçu une demande de liberté provisoire que j’ai remplie et j’ai été mis en libérté», a expliqué Ben Amar Sylla à Afriksoir.net.

Cette situation intervient après une vidéo d’excuses auprès de Chantal Fanny Sénateur-Maire de Kaniasso, la plaignante. « (…) récemment, j’ai eu a enquêter sur la mairie de Kaniasso où j’ai pu obtenir des informations et des renseignements. Sans aller trop loin dans les démarches et enquêtes, j’ai fait des publications dans lesquelles j’ai impliqué madame Moussokoura Chantal Fanny qui est maire de Kaniasso. Je n’ai pas mesuré l’ampleur des conséquences en ce qui concerne la réputation de madame le maire », a-t-il déclaré.

A lire aussi. Côte d’Ivoire : Odienné sous tensions après l’arrestation d’un cyberactiviste

« Je tiens à m’excuser devant l’opinion nationale et internationale auprès de Madame le Maire qui est une grande sœur, je présente profondément et sincèrement mes excuses. Je considère que j’ai fait une erreur, c’est la raison pour moi de regretter et présenter mes excuses les plus sincères à madame le maire. J’ai sollicité selon notre tradition que les grandes familles Sylla et Fanny puissent se pardonner au nom de la région pour la cohésion sociale. Au nom du Folon et du Kabadougou encore une fois, je présente mes excuses les plus sincères à madame le maire», explique-t-il dans sa vidéo.

Manifestations pour réclamer la libération de Ben Amar à Odienné devant le tribunal. Ben Amar Sylla
Manifestations pour réclamer la libération de Ben Amar Sylla à Odienné devant le tribunal

Notons que depuis l’arrestation de Ben Amar Sylla, des jeunes acquis à sa cause se mobilisaient dans les quartiers et dans les rues d’Odienné pour réclamer la libération de leur camarade. Sur plainte de Chantal Fanny pour diffamation, le cyberactiviste Ben Amar Sylla avait été arrêté le mardi 5 octobre 2019. Au tribunal d’Odienné pour son premier jour d’audience dès le lendemain de l’arrestation le mercredi 6 octobre 2019, le cyberactiviste y a piqué une crise. Cette situation a provoqué la suspension de l’audience.

Ben Amar Sylla libéré

Ben Amar Sylla a été conduit aussitôt au Centre hospitalier régional (CHR) d’Odienné pour des soins sous haute surveillance. Pour rappel, Ben Amar Sylla est un cyberactiviste qui opère depuis la ville d’Odienné. Originaire de la région, Il n’hésite pas à pointer du doigt sur les réseaux sociaux, le mauvais état des infrastructures de la ville d’Odienné, précisément les infrastructures hospitalières, en citant nommément des élus et cadres de la région du Folon et du Kabadougou dans le district du Denguélé d’où est également originaire Chantal Fanny.

Roxane Ouattara

  •  
    405
    Partages
  • 405
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info