Le cri du cœur d’André Silver Konan aux intellectuels RHDP : « Parlez au Président Ouattara, nous fonçons droit dans le mur »

André Silver Konan, le lundi 1er juillet 2019 à Abidjan

André Silver Konan (ASK) à l’espace d’échanges des citoyens libres sur le processus électoral en Côte d’Ivoire, le 20 août 2019 au Palm’s Club: « Toutes les pièces du puzzle qui ont écrit notre histoire en 2000, en 2010, sont encore en train de se mettre en place ». Un véritable cri du cœur d’André Silver Konan.

« Toutes les pièces du puzzle sont en train d’être mis en place. Les intellectuels proche du RDR qui travaillent avec le gouvernement, venez, parlez leur, brisez le silence, ne gardez pas le silence. Dites-leur (Alassane Ouattara et Amadou Gon Coulibaly) qu’on est en train de foncer droit dans le mur. N’ayons pas peur de perdre nos postes, si nous estimons avoir des compétences à revendre. Maurice Bandaman, parlez-leur. Parlez-leur, s’il vous plaît ! Dembélé Al Seni de la RTI, parlez-leur, on est en train de foncer droit dans le mur. Mamadou Touré, parlez-leur. 

A lire aussi : André Silver Konan : « Ne laissons pas Ivoirophobes et Ivoiritaires pervertir le débat sur l’étranger »

Bruno Koné, parlez leur. Intellectuels du RHDP, proches du RHDP, vous n’avez pas le droit de laisser faire, de vous taire sur des choses que vous n’auriez pas acceptées hier et que vous dénonciez hier. Parlez… parlez… Sinon toutes les pièces du puzzle qui ont écrit notre histoire en 2000, en 2010, sont encore en train de se mettre en place. Nous fonçons droit dans le mur. Intellectuels du RHDP, brisez le silence, parlez. Si aujourd’hui par exemple, on annonce que Venance Konan (plus prompt à s’attaquer aux opposants qui n’ont pas acteurs de décisions publiques) prend la décision de faire du journalisme au service du peuple et non au service des puissants ; ses positions auront nécessairement une répercussion positive pour la vie de la Nation. Parlez… Sinon.

Si Bédié avait eu des intellectuels du PDCI courageux qui lui avaient dit qu’il se plaçait sur la mauvaise pente, il n’aurait sans doute pas connu un coup d’Etat aussi facile. Si les intellectuels du FPI, hormis la voix alors inaudible de Mamadou Koulibaly, s’étaient levés pour dire à ce dernier qu’il conduisait son parti, lui y compris, droit dans le mur, lors de la crise postélectorale, il ne serait sans doute pas là où il se trouve présentement. Si vous ne dites rien aujourd’hui, il sera tard demain et vous vous en voudrez de n’avoir pas brisé le silence. Nous, notre posture reste constante. Rejoignez-nous ! », a déclaré dans un cri du cœur André Silver Konan.

Pour rappel, un espace d’échange citoyen sur le processus electoral en Côte d’Ivoire autour du thème :  » De le reforme non consensuelle de la CEI à la modification constitutionnelle: Enjeux et menaces sur la paix, la democratie et la cohesion sociale en Côte d’Ivoire » s’est tenu le 20 Août dernier. ASK en tant que panéliste avait parlé de la « liberté d’expression et processus électoral: Enjeux et perspectives ». Cette espace a été organisée parle Forum de la Société Civile de l’Afrique de l’Ouest (FOSCAO).

  •  
    126
    Partages
  • 126
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info