« Le Bureau politique du PDCI a été exemplaire…Si Bédié est candidat, je ne suis pas candidat » : KKB déjà rattrapé par ses propos

Ce mardi 16 juin 2020 nous avons lu dans le numéro 5490 du quotidien « le Nouveau Réveil » à la page 5 cette déclaration du seul conseillé du Président Bédié à savoir, Monsieur  Kouadio Konan Bertin dit (KKB): « si le Président Bédié est candidat, je le soutiens. S’il n’est pas candidat, je suis candidat ».

Mais avant de conclure son propos avec cet avertissement, voici ce que disait le Conseiller dans le même reportage sur le dernier Bureau politique extraordinaire (les 4-5 juin 2020) de son parti : « j’ai été à ce Bureau politique. Ça été un Bureau politique exemplaire. J’ai vu un BP où les débats se sont menés de façon civilisée. Personne n’a été empêché de prendre la parole. Les gens ont développé leur point de vue mais librement, personne n’a été hué ».

A lire aussi : Côte d’Ivoire : KKB candidat contre Bédié à l’investiture du PDCI, il a payé ses 25 millions FCFA de caution

Déjà personne ne croira que dans ce grand parti aussi bien pour son âge que pour son ambition nationale, qu’au PDCI-RDA il n’y a que Bédié et KKB qui détiennent une carte de militant qui sert à la fois pour l’un et, pour l’autre ! Ensuite il ne peut pas confesser ce trésor de compliments à l’égard du dernier Bureau politique auquel il a participé et qui se serait bien déroulé selon ses propres termes, et nous surprendre avec cet avertissement/menace qui fait froid dans le dos ?

Si donc KKB peut se porter candidat en cas de non départ de Bédié, cela peut vouloir dire qu’il est au parti pour Bédié et pour lui seul

Arrivée de Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA au bureau politique extraordinaire du 04 juin 2020 au siège du parti
Arrivée de Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA au bureau politique extraordinaire du 04 juin 2020 au siège du parti

Après le Président Bédié dans l’ordre il y a avant lui, des gens pour lesquelles il a certainement beaucoup de respect et qui pourraient dans un cadre légal, solliciter les instances du parti en vue de lui succéder en cas de coup dur ou de renoncement personnel. Heureusement que dans le cas d’espèce ce schéma n’est pas envisageable et rien en l’état actuel des choses ne peut l’inscrire dans notre ordre du jour. Si donc KKB peut se porter candidat en cas de non départ de Bédié, cela peut vouloir dire qu’il est au parti pour Bédié et pour lui seul.

 J’ai été à ce Bureau politique. Ça été un Bureau politique exemplaire. J’ai vu un BP où les débats se sont menés de façon civilisée. Personne n’a été empêché de prendre la parole. Les gens ont développé leur point de vue mais librement, personne n’a été hué 

Or, selon nous il aurait fallu qu’il soit au parti d’abord, avant d’être ce grand et indéfectible fanatique de Bédié ? Si dans un cadre démocratique nous sommes tous en tant que militants de potentiels remplaçants de notre champion, la discipline du parti à laquelle nous sommes tous astreints, voudrait que nous restions attentifs et respectueux de certaines dispositions statutaires ?

La démocratie nous concède tout mais en même temps elle nous interdit tout. Et puis tous les coachs des sports collectifs qui se jouent de surcroit en équipe vous le diront. La composition d’une équipe compétitive est non seulement une grosse responsabilité de l’entraineur, mais au nom de l’éthique sportive et pour son éthique personnelle, il doit ne sélectionner que les joueurs qui respirent la grande forme et qui ont des dispositions particulières à jouer en équipe.

Les mystères de KKB

On ne peut pas prétendre soutenir le Président Bédié qui règne au-dessus de l’appareil qu’est le PDCI-RDA et ignoré par à-coup, les règles qui régissent la vie de cet outil de prise de pouvoir !? De deux choses l’une, soit on est militant PDCI-RDA ou on est Bédiéiste et donc, un indécrottable fanatique de cette figure emblématique ? « …S’il n’est pas candidat, je suis candidat ».

A lire aussi : KKB sur TV5 : « Bédié a reconnu qu’il s’est trompé » en 2014, avec son appel de Daoukro

Même dit simplement comme cela, ce « dégainement  du sabre » est un défi qui oblige tout le monde à faire attention ! Qu’est-ce que j’apprends ce jour (25/06/20), qu’il vient de déposer (24/06/20) sa candidature «contre » Bédié à la convention ? Eh bien si ça se trouve il est dans sa logique ! En effet, il faut que le Président Bédié passe l’épreuve de la convention pour être enfin déclaré officiellement candidat à la présidentielle !

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Mais ce que on ne comprend pas, pourquoi c’est lui (KKB) qui malgré son intention (Bédié), qui pose des actes de nature à l’embarrasser, à le contrarier ? Drôle de façon de « prendre la rosée sur le sentier qui mène au champ» du Père Président ! Pour tout vous dire, c’est maintenant que je comprends cette phrase sibylline de KKB prononcée le 14 octobre dernier : « je reprends du service, je ne suis pas de retour ( ?)», (voir Le Nouveau Réveil du mardi 15 octobre 2019 page 5). Il prévenait aussi en ces termes : « Si on ne rassemble pas, alors je ne suis pas certain que demain soit bon pour tout le monde ».

KONE KOBALI

Libre auteur, créateur

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Coronavirus Burkina Faso : Le MPP donne 18 millions FCFA au ministère de la Santé

Read Next

« Un gouvernement dans lequel on trouve des dealers » : Voici les graves propos d’Odette Lorougnon (FPI)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *