La Côte d’Ivoire dans l’impasse !

Les rumeurs qui circulaient au sujet de sa démission sont désormais confirmées. Daniel Kablan Duncan a finalement libéré le « tabouret » de la vice-présidence ce lundi 13 juillet 2020, près d’une semaine après la disparition du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, décédé le 08 juillet 2020, des suites d’un choc cardiaque.

Une situation inédite dans l’histoire de la Côte d’Ivoire, à laquelle de nombreux observateurs ne s’attendaient point. Et qui intervient à moins de trois mois de la présidentielle d’octobre 2020. En effet, la Côte d’Ivoire semble dans l’impasse politique avec le cours de ces événements. Et le régime RHDP, tellement porteur d’espoir à ses débuts, a sérieusement du plomb dans l’aile. Après avoir perdu son chef du gouvernement à l’âge de 61 ans, qui était non seulement le bras droit du président Alassane Ouattara, mais aussi le candidat désigné du parti au pouvoir pour la présidentielle d’octobre prochain, il se retrouve désormais sans vice-président.

A lire aussi : Duncan parle et fait un recadrage : « C’était ma deuxième lettre de démission » à Ouattara

La deuxième personnalité de l’Etat, transfuge du PDCI-RDA, parti d’Henri Konan Bédié, s’est retirée de ses responsabilités pour « convenances personnelles », souligne un communiqué de la Présidence. Et cela n’est pas de bon augure pour Alassane Ouattara, dont les détracteurs accusent de « concevoir l’amitié en termes de soumission ». Et cela semble se vérifier de jours en jours. En effet, presque tous ses alliés qui l’ont conduit à la magistrature suprême se sont brouillés avec lui.

Du président fondateur du MFA Anaky Kobenan, en passant par l’ex-président du Conseil constitutionnel Francis Wodié, l’ex-président de la Commission Dialogue Vérité et réconciliation (CDVR), Charles Konan Banny, l’ex-ministre Gnamien Konan, l’ex-président de la République et président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, l’ancien président de l’Assemblée nationale et ancien Premier ministre, Guillaume Soro, les ex-ministres Amon-Tanoh et Mabri Toikeusse, et aujourd’hui le vice-président Kablan Duncan.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Communiqué du conseil des ministres extraordinaire du lundi 13 juillet 2020

La Côte d’Ivoire se trouve dans une situation inédite avec un pays qui a perdu son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, dont le Vice-président (Daniel Kablan Duncan) vient de démissionner,

Ainsi donc, la Côte d’Ivoire se trouve dans une situation inédite avec un pays qui a perdu son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, dont le Vice-président (Daniel Kablan Duncan) vient de démissionner, dont le président du Sénat (Jeannot Ahoussou-Kouadio) se dit malade du coronavirus et hors du pays, dont le président de l’Assemblée nationale (Amadou Soumahoro) fait de moins en moins d’apparitions publiques et dont le chef de l’exécutif (Alassane Ouattara) n’a pas pris publiquement la parole depuis près de deux mois.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Tout semblait pourtant parti sous les meilleurs auspices avec le retour du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le 02 juillet 2020, à Abidjan, après deux mois passés à Paris, en France, pour des soins. Hélas ! Tout semble s’écrouler !

Moïse Yao K.

  •  
    91
    Partages
  • 91
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yao Moïse K

Read Previous

« Il a eu une quinte de toux, nos regards se sont croisés, ses yeux avaient un peu rougi » : Le ministre Moussa Sanogo raconte les derniers instants de Gon à la Présidence

Read Next

Burkina Faso : Le projet de révision du Code électoral retiré à la dernière minute à l’Assemblée nationale

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *