La confiscation du logo du PDCI est la preuve du nanisme intellectuel et de la fraude au RHDP (Opinion)

RHDP Unifié

Confiscation du logo du PDCI-RDA. Le logo est un outil de relations publiques. Il y a quelques jours une brasserie a fait un communiqué dans lequel elle disait avoir constaté la mise sur le marché de nouvelles boissons en canette portant le nom et le logo de sa boisson. La société a dénoncé ce qu’elle a qualifié d’acte de contrefaçon et de concurrence déloyale qui est de nature à semer la confusion dans l’esprit de ses consommateurs et a décliné toute responsabilité quant à la qualité et les éventuels risques liés à la consommation de tels produits.

Ce type de communiqué peut être également fait par les partis politiques. Un logo sert principalement de raccourci pour se remémorer une marque et pour rappeler rapidement ses valeurs, ses projets, sa mission. Ainsi, le logo ne doit pas seulement miser sur son apparence, mais aussi sur son contenu. Que ce soit pour le branding d’une marque ou d’un parti politique ou encore pour la préparation d’une campagne électorale, le logo ne doit pas être sous-estimé : tout logo doit se montrer à la hauteur et parler par lui-même.

« En politique, le logo prend ainsi une importance majeure. L’électeur, comme le consommateur, fonctionne sur des raccourcis. »

Les logotypes sont les signes les plus représentatifs des partis politiques, ceux qui permettent de reconnaître les filiations en un seul coup d’œil. La conception des logos politiques ne se fait pas au hasard. Pour un parti politique qui se prend au sérieux il convient d’avoir donc une personnalité graphique en phase avec son histoire, son discours, son projet et ses cibles. En politique, le logo prend ainsi une importance majeure. L’électeur, comme le consommateur, fonctionne sur des raccourcis.(Confiscation du logo du PDCI-RDA )

A lire aussi : France : Le PDCI saisit la justice en vue de l’interdiction par le RHDP de l’usage de son logo

Tout comme dans la décision d’achat ou d’adhésion à une marque, le logo joue un rôle majeur dans la décision d’adhésion à un parti politique et dans la décision de vote. L’électeur va fonder sa décision de vote, consciemment et inconsciemment, sur son impression (la photo du candidat/de la candidate, une affiche, le slogan et bien sûr le logo du parti qui soutient le candidat/la candidate). C’est donc un enjeu à ne pas sous-estimer. Le logo doit impressionner, montrer la singularité du parti politique ou du candidat/de la candidate et résumer sa vision, son projet et ses objectifs politiques.( Confiscation du logo du PDCI-RDA )

Le PDCI-RDA est victime de fraude sur son identité. En Côte d’Ivoire, le RHDP, l’alliance puis la coalition au pouvoir et le groupement politique a existé de mai 2005 à août 2018. Tant qu’il s’agissait d’une alliance, d’une coalition ou d’un groupement politique le logo de l’entité était logiquement l’ensemble des logos des partis politiques composant l’entité. Mais des divergences sont nées, c’est normal dans la vie des alliances et coalitions politiques, et le communiqué du PDCI-RDA en date du 8 août 2018 a marqué la fin de la coalition qui a dirigé notre pays depuis 2011. Le RHDP en tant que parti politique est né sans le PDCI-RDA.

« Le logo doit impressionner, montrer la singularité du parti politique ou du candidat/de la candidate et résumer sa vision, son projet et ses objectifs politiques. »

Mais en panne d’idée, les dirigeants du nouveau parti ont gardé le logo du groupement politique, y compris le logo du PDCI-RDA qui a pourtant dit non à la tentative de la fusion-absorption du RDR. D’où la dénonciation de la fraude sur l’identité visuelle du parti et la contrefaçon dont il est victime de la part du nouveau parti RHDP, en réalité RDR déguisé et renforcé. Le RHDP a poussé la fraude et la contrefaçon à la limite du ridicule. Garder le logo du PDCI-DRA et l’amputer du sigle « PDCI-RDA ». Du coup deux logos sont utilisés de façon interchangeable et désordonnée sur les documents officiels du RHDP. Tantôt avec le sigle du PDCI-RDA tantôt sans le sigle du parti.

A lire aussi : Guikahué répond au faux arrêt de la Cour africaine qui circule : « Notre requête fera l’objet d’un jugement à la prochaine session »

Les dirigeants des partis ayant théoriquement fusionné disent que « Le parti unifié ne signifie pas la perte de notre âme ». Alors quel est le parti représenté par le carré et l’éléphant en fond vert ? L’utilisation frauduleuse du logotype du PDCI-RDA est préjudiciable au parti. Il crée la confusion dans l’esprit des militants et associe le parti aux actes du nouveau parti RHDP. Le PDCI-RDA a porté plainte mais dans une Cote d’Ivoire où la justice est aux ordres, aucune juridiction n’a pu faire droit au parti, l’obligeant à saisir la justice française et la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. Il attend le verdict. En attendant il y a une lueur d’espoir du côté de la France.( Confiscation du logo du PDCI-RDA )

Nouveau parti, nouveau logo : une évidence !

Pourtant les exemples de création d’identité visuelle par les nouveaux partis politiques abondent. Au cours d’une mission électorale en février dernier au Nigéria nous avons pu constater que les symboles et logos des partis sont presque sacrés dans ce pays. De simples dessins, pourrait-on dire, mais qui vous donnent une idée très claire de la vision du parti et de son projet de société. De simples dessins qui parlent mieux que les leaders eux-mêmes et mieux que tous les volumineux documents du parti.Au Nigéria les noms et photos des candidats n’apparaissent pas sur le bulletin unique de vote. Seuls les symboles, logos et sigles y figurent. (Confiscation du logo du PDCI-RDA )

Et les militants et électeurs se retrouvent très facilement et font leurs choix. Du coup il ne viendrait pas à l’idée d’un parti politique, même au pouvoir et disposant de la justice à sa guise, de s’approprier frauduleusement (ou prendre en « bri ») le logo d’un autre parti politique. Là-bas on ne fait pas de brigandage politique de si bas niveau. L’actuel parti au pouvoir au Nigeria, All People Congress (APC), est né en février 2013 de la fusion de 4 partis d’opposition. Tous ces partis ont purement et simplement disparu avec tous leurs attributs et le nouveau parti s’est donné les attributs d’un parti politique normal. Pas de juxtaposition paresseuse et insensée de logos et autres symboles des partis qui ont fusionné, comme s’il s’agissait d’une alliance, coalition ou un groupement de partis politiques. Au Nigeria la politique n’est pas une plaisanterie. C’est une affaire sérieuse.

Logo RHDP. Confiscation logo PDCi
Logo RHDP

Le parti au pouvoir au Kenya, Jubilee Party of Kenya, a été créé le 7 septembre 2016 et officiellement lancé le lendemain 8 septembre au Safaricom Kasarani Stadium à Nairobi. Il est né de la fusion de 11 partis politiques qui ont tous tenu leurs congrès de dissolution et d’approbation du nouveau parti. Dès sa naissance le parti s’est donné tous les éléments constitutifs d’un parti politique normal et respectable, c’est-à-dire une vision, une mission, une devise, des valeurs et un logo. Le logo montre deux personnes la main dans la main comme des amis égaux en droits et devoirs. Il symbolise la fusion des partis et la solidarité entre les dirigeants et membres du nouveau parti. La couleur rouge symbolise le sang des martyrs de la liberté et de l’indépendance du pays, tandis que le jaune symbolise le lever du soleil et les beaux jours à venir pour le pays sous la gouvernance du nouveau parti.

Le RHDP, un nain hypophysaire

Finalement qu’est-ce qu’un parti unifié pour les dirigeants du RHDP ? S’il s’agit pour tous les partis composant cette nouvelle organisation décidément ambiguë de se fondre dans un seul nouveau parti alors quelle est cette histoire de garder leurs âmes et leurs signes distinctifs ? Comment un tel attelage peut-il véhiculer l’identité du nouveau parti ? Quels sont attributs et signes distinctifs du RHDP ? Pourquoi cette propension à la fraude sur l’identité ? Au total, le président Henri Konan Bédié a trouvé juste.

Le RHDP est vraiment un « nain hypophysaire », nain intellectuel incapable de recruter sans menaces, chantage et fausses promesses, incapable de mobiliser sans pain, sardines et argent et, pire, incapable de réfléchir à une identité propre. Lorsqu’un parti politique n’a ni vision ni mission ni devise ni valeurs claires il ne peut pas avoir une identité visuelle clair. Et ne peut dès lors pas avoir une vision ou un projet pour le pays.

Justin Doua Goré

Côte d’Ivoire : « Les Nordistes pour qui Soro dit avoir combattu ont adhéré au RHDP… Il n’aura pas plus de 2% » (Cadre RHDP)
  •  
    693
    Partages
  • 693
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info