Gnrangbé attaque les prédateurs politiques » du RHDP : « Ils approchent nos parents et utilisent le nom d’Houphouët »

Les préparatifs, pour un giga meeting réussi, vont bon train. Le délégué maire Gnrangbé Jean, en charge de l’organisation, multiplie les rencontres. Avec les instances du parti des différentes délégations du district autonome de Yamoussoukro, les populations des villages de la commune et des sous-préfectures de Yamoussoukro. Il leur porte l’information et les sensibilise à être là massivement ce jour du 19 octobre 2019.

Le samedi 12 octobre, c’était le tour des délégués et élus des villes qui ceinturent la capitale politique de s’entretenir avec le président du comité d’organisation de ce meeting géant. A l’entame de cette rencontre à la permanence des députés, Gnrangbé Kouacou Jean de situer l’objet de cet appel « Mon objectif, c’est de créer autour de Yamoussoukro un bastion imprenable du PDCI-RDA. Avec quelques-uns d’entre vous, nous en avons déjà discuté, échangé et donc il fallait trouver l’occasion pour que nous nous voyions. Aujourd’hui, l’occasion est toute faite. C’est la rencontre du 19 octobre prochain.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : « Bédié prendra la parole le 19 octobre 2019 à Yamoussoukro »

Je vous ai donc appelés pour que nous lancions les premières bases de ce chantier par l’organisation du rendez-vous du 19 octobre. Merci d’être venus nombreux… » a-t-il planté le décor avant de lancer ce message à ses pairs élus et délégués, venus de Didiévi, Sinfra, Bouaflé, Zuénoula, Bonon, Sakassou… « Les élections arrivent à grands pas. Je pense que nous pouvons rendre le plus grand service au PDCI-RDA en participant substantiellement à la victoire en octobre 2020 ; voilà l’objectif premier. » Et de poursuivre

« Nous devons nous mettre ensemble pour vaincre l’adversaire ; la victoire nous tend la main mais il nous faut savoir la saisir. Et la voie que je vous propose est l’une des voies pour saisir cette perche que nous tend la victoire à savoir nous mettre ensemble, être solidaires, s’entraider les uns les autres pour que nous puissions être victorieux. Parce qu’au vote, ce sont nos efforts qui seront additionnés pour nous donner la victoire. C’est pour cela que nous devons être ensemble pour avoir le maximum de résultat le plus satisfaisant possible ; vous l’avez compris en venant ce matin, je vous remercie. »

Revenant au rendez-vous du 19 octobre, il a lancé cet appel aux délégations voisines « Le rendez-vous du 19 est le premier test que nous allons avoir et je voudrais que vous m’aidiez ce 19-là dans la mobilisation. Nous devons tous nous considérer de Yamoussoukro et c’est ensemble que nous devons recevoir tous nos frères et sœurs qui viendront des autres régions. La dernière fois, le Secrétaire exécutif a dit qu’il veut 100 000 personnes à la place Jean Paul II. Il a raison parce que les autres disent qu’ils sont plus nombreux que nous. Alors ce rendez-vous du 19 est considéré non seulement comme une journée de reconnaissance à Houphouët mais également il se mue en rencontre de démonstration de force. Car il faut que nous soyons respectés et cela passera par notre mobilisation massive du 19 octobre prochain… »

Face à l’achat des consciences et menaces du camp RHDP unifié, Gnrangbé Jean s’est félicité de la résistance des cadres PDCI « L’argent, c’est bien mais restons dignes. Je vous félicite parce que vous êtes restés dignes. Allons-y nous-mêmes faire notre champ, allons-y nous-mêmes chercher notre victoire pour que nous puissions manger et boire à notre faim… » a-t-il indiqué avant d’insister « Par rapport au 19, je vous en supplie, venez nombreux. Venez nombreux pour que nous accueillions nos frères et sœurs.

Venez pour qu’on travaille car ici à Yamoussoukro, nous avons des communautés venant de vos différentes villes. Alors venez pour qu’ensemble on les mobilise car elles n’attendent que ça. Car le défi est grand ; c’est un défi de reconnaissance, mais surtout un défi de démonstration de force. Alors concentrons-nous sur la mobilisation… » a-t-il fait entendre avant de tirer la sonnette d’alarme quant aux manigances des adversaires

« Il ne faudrait pas abandonner nos parents aux mains des prédateurs politiques. Qu’ils ne viennent pas tromper nos parents. C’est pourquoi nous devons être proches d’eux afin qu’ils ne cèdent pas à la pression de l’argent et autres. Prenez des dispositions pour les véhicules. Nos adversaires sont en train d’organiser des activités pour nous distraire. Ils approchent nos parents et utilisent le nom d’Houphouët pour les associer à leurs manifestations. Alors soyons vigilants, vigilants, vigilants… » a-t-il souligné avant de faire connaitre quelques dispositions prises tant au niveau sécuritaire, hébergement que gastronomique.

JEAN PAUL LOUKOU

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Précédent

Côte d’Ivoire : Le comité politique met en cause des proches de Gon, Photocopie et Hambak dans un complot contre Soro

Suivant

« Entre le RDR et les autres partis du RHDP, c’est une relation du cheval et du cavalier » (Opinion)

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *