Le Ghana inaugure le deuxième échangeur à 3 niveaux avec passage souterrain en Afrique de l’Ouest, après le Niger

Échangeur d'Accra-Tema au Ghana

Échangeur d’Accra-Tema au Ghana

Tema, ville située à 25 km de la capitale du Ghana (Accra), dispose désormais d’un échangeur de grande envergure. Financé par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), l’ouvrage a été ouvert à la circulation le samedi 16 mai 2020, par le ministère des Routes et des Autoroutes par l’intermédiaire de la Ghana Highway Authority.

L’échangeur est une structure à trois niveaux, avec un passage souterrain dans la direction Accra – Aflao. Il est composé également d’un tronçon de route de 11,72 km, d’un système de drainage sur 19,4 km, quatre ponts piétonniers, ainsi que des rampes d’accès. D’un coût global de 57 millions de dollars, l’infrastructure ultramoderne devrait faciliter la circulation entre Accra et Aflao, à la frontière avec le Togo.

A lire aussi : Burkina Faso : La mairie de Ouaga nettoie enfin l’échangeur de l’Ouest et interdit de jeter des ordures

Les travaux, lancés en février 2019, ont été exécutés par l’entreprise japonaise Shimizu-Dai Nippon JV. Toutefois, cette infrastructure ultramoderne n’est pas la première qui a été réalisée en Afrique de l’Ouest. En 2018, le Niger du Président Mahamadou Issoufou avait inauguré en grande pompe un échangeur à trois niveaux dans la capitale nigérienne, précisément au carrefour de l’école Diori sur le boulevard de l’Indépendance (Vidéo à voir en cliquant sur ce lien).

Échangeur de l'Amitié ivoiro-japonaise de la Solibra à Abidjan
Échangeur de l’Amitié ivoiro-japonaise de la Solibra à Abidjan

Baptisé Echangeur Diori Amani, (en hommage au premier Président du pays), les travaux de l’ouvrage avaient été lancés en décembre 2015, et exécutés par le groupe français Sogea-Satom. Composé d’un tunnel et d’un pont-cadre à la traversée de la zone du marché Katako pour séparer le flux du trafic et également d’un second pont à poutres métalliques assurant le franchissement de la vallée de Gountou Yéna, quatre passerelles pour piétons et des parkings aménagés, l’ouvrage avait coûté plus de 42 milliards de francs CFA.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Notons que la Côte d’Ivoire (pont Henri Konan Bédié d’Abidjan) tout comme le Nigéria (Lagos) disposent également d’un échangeur à trois niveaux. Mais à la différence du Niger et du Ghana, ces infrastructures sont sans passage souterrain.

Moïse Yao K.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yao Moïse K

Read Previous

Bobo-Dioulasso : Incendie à Tounouma, la vente illicite de carburant pointée du doigt

Read Next

Christophe Dabiré avoue l’échec du premier mandat de Kaboré : « Tout n’a pas été parfait »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *