France : En plein Covid-19, le gouvernement de Macron entérine la fin du CFA

En pleine crise du Covid-19, le gouvernement d’Emmanuel Macron en France, a décidé d’entériner la fin du CFA, annoncée, en décembre 2019 à Abidjan. Cette décision va, sans doute, donné encore du grain à moudre à tous ceux qui clamaient que le CFA était une monnaie « coloniale ».

« Le projet de loi qui entérine la fin du franc CFA a été adopté mercredi en Conseil des ministres, un texte «très attendu» par les pays de l’Union monétaire ouest-africaine, a annoncé la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye. Un texte pas trop attendu, comme le fait croire le gouvernement français, d’autant que plusieurs pays de l’espace Cedeao (Ghana, Guinée, Nigeria, Sierra Leone, etc), censés entrer dans l’Eco, la future monnaie commune, ont déclaré ne pas se reconnaître, dans la façon dont l’annonce de la fin du CFA a été faite par le Président ivoirien Alassane Ouattara.

A lire aussi. Fin du CFA : Voici l’intégralité des déclarations de Macron et Ouattara

En dépit des réserves, Sibeth Ndiaye a ajouté : « Ce texte valide la transformation du franc CFA, qui deviendra l’Eco en maintenant la parité fixe avec l’Euro, ainsi que la fin de la centralisation des réserves de change des Etats d’Afrique de l’ouest auprès du Trésor français, conformément à l’accord conclu fin décembre entre la France et les Etats de l’Union monétaire ouest-africaine ».

Emmanuel Macron et Alassane Ouattara à Abidjan le 21 décembre 2019 fin cfa gouvernement france
Emmanuel Macron et Alassane Ouattara à Abidjan le 21 décembre 2019

Le 21 décembre 2019, après une réunion éclair à Abuja, Ouattara avant annoncé, en présence de Macron, en visite opportune en Côte d’Ivoire, qu' »En accord avec les autres chefs d’État, nous avons décidé de faire des réformes du franc CFA. Notamment le changement du nom de la monnaie, du FCFA à l’ECO. L’arrêt de la centralisation des 50 % de nos réserves d’échange au trésor français et la fermeture du compte d’opération. Le retrait des représentants de la France de toutes les organes de décisions et de gestions de l’UEMOA De manière responsable, nous voulons poursuivre le développement économique de nos pays. Nous avons également décidé de maintenir la parité fixe de notre monnaie avec l’Euro et convenir du maintien de la garantie de convertibilité des amitiés d’accord ».

Le gouvernement de France et la fin du CFA

En réponse, Macron avait indiqué que « la France a décidé de mettre fin à la centralisation obligatoire des réserves de changes en France, elle représentait 50% en actant la suppression et nous engagerons un dialogue sur de nouvelles bases. La France ne siégera plus dans les instances de gouvernance de l’Union. Plus spécifiquement, elle ne nommera plus des experts au comité politique ni à la commission bancaire. Je souhaite que de meilleurs experts africains fassent leur travail. La France a juste son positionnement de garant financier de l’Union conformément au choix fait par les États africain ».

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Des propos qui contredisaient ceux qu’avançaient jusque-là Ouattara, grand chantre de l’alignement financier et qui confirmaient que le vrai « propriétaire » du CFA, n’était aucun autre pays que la France. En décidant d’entériner la fin de cette monnaie, en pleine crise du Coronavirus, l’ex-colonie ne fait que confirmer toutes les accusations.

Emmanuel Gautier

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Emmanuel Gautier

Read Previous

« La Côte d’Ivoire risque d’avoir du plomb sur ses différents rangs dans le secteur agricole » (Anacaci)

Read Next

« Cette fin symbolique du CFA s’inscrit dans un renouvellement de la relation entre la France et l’Afrique » (Sibeth Ndiaye)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *