Faux frais de scolarité : Kandia Camara n’a pas tenu promesse, un réseau pour l’éducation dénonce

Les autorités ivoiriennes, notamment la ministre Kandia Camara avaient promis de mettre fin au phénomène des faux frais complémentaires de scolarité, dans les écoles. Alors que l’année scolaire est presque à son terme, rien ne semble avoir été fait.

Le Réseau ivoirien pour la promotion de l’éducation pour tous (RIP-EPT), région du Goh, a dénoncé les frais complémentaires payés par les élèves affectés de l’Etat dans les établissements privés, lors d’une conférence de presse à Gagnoa.

Selon les responsables locaux du RIP-EPT, les frais complémentaires varient entre 25 000 FCFA et 35 000 FCFA, en fonction des écoles privées. « Nous disons que ces frais doivent disparaître », a déclaré  Ziao Sogba, président du comité régional, qui a annoncé que son réseau composé d’une dizaine de structures, a décidé de lancer une pétition pour amener l’Etat à faire annuler les frais complémentaires payés par les parents d’élèves.

Autre ville, autre dénonciation, Odienné. Le président de la section d’Odienné du RIP-EPT, Baramoko Soualio, a animé une conférence de presse au cours de laquelle il a dénoncé les frais complémentaires imposés aux élèves affectés par l’Etat dans les établissements privés, invitant les parents d’élèves à signer une pétition pour lutter contre ces frais.

Le gouvernement accorde des subventions aux établissements privés,  respectivement à hauteur de 120 000 FCFA et 140 000 FCFA, pour chacun des enfants affectés dans ces écoles. 

Elvire Ahonon

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Elvire Ahonon

Read Previous

A Bouna, le député RDR lutte contre le chômage en « offrant » 800 permis de conduire

Read Next

Un jeune homme se tire une balle dans la poitrine dans le village du Président Ouattara

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *