Dobet Gnahoré à la CAN 2019: Le triomphe international d’une artiste mal aimée en Côte d’Ivoire

Cette fois, ce n’était pas Magic System ou Arafat ou encore Meiway pour représenter la Côte dans une cérémonie internationale. Dobet Gnaoré a porté haut le drapeau ivoirien à l’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 aux côtés de l’égyptien Hakim et du Nigérian Femi Kuti.

La chanteuse et percutionniste, Dobet Gnaoré est la seule ivoirienne à avoir remporté en 2010 un Grammy Award. Une prestigieuse récompense américaine pour la composition originale de son titre  »Palea ». En Europe depuis une vingtaine d’années, Dobet Gnaoré rempli les plus grandes salles. A chacun de ses concerts, elle est une véritable bête de scène.

Elle réjouit le public européen de ses titres chanter généralement en bété, une ethnie de l’ouest ivoirien. Formée au village Kiyi M’Bock de wêrê-wêrê Linking à Abidjan en côte d’Ivoire, elle est peu connue du grand public ivoirien. Elle sera encouragée par A’salfo et sa structure pour un retour triomphal dans son pays natal.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Des danseuses brésiliennes pour l’an 1 de la discothèque Georges V

Ainsi va-t-elle participer successivement à Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) aux éditions 6 et 11. Un concert à l’Institut français de Côte d’Ivoire en février dernier est organisé à cet effet. «Je rêvais de venir jouer en Côte d’Ivoire! », va-t-elle confié à l’AFP. Le constat est clair, contrairement en Europe où elle fait le plein des salles emblématiques, elle peine à en faire autant à Abidjan.

Elle se contente de la salle de 630 places de l’Institut français. Rappelons que c’est à l’âge de douze ans que la fille aînée de Boni Gnahoré, (aussi artiste sorti de l’école d’art de Wêrê-wêrê Linking quitte l’école) pour rejoindre le Kiyi M’Bock. Elle y apprendra le théâtre, la danse, la musique et le chant.

En 1996, elle fait la connaissance de Colin Laroche de Féline, guitariste français venu s’imprégner des musiques panafricaines avec qui elle compose ses premières chansons. Les deux tourtereaux vont s’installer en Europe où ils  »vendent » la musique ivoirienne à travers le monde depuis plus d’une vingtaine d’années.

Roxane Ouattara

  •  
    571
    Partages
  • 571
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Roxane Ouattara

Read Previous

Affaire sextape IUA : Après avoir parlé de « montage », l’école sanctionne  »lourdement » un enseignant

Read Next

Soro depuis Rabat : « J’ai manqué de vigilance »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *