Des ministres issus du PDCI refusent l’allégeance à Gon : « Je suis au RHDP par fidélité à Duncan »

Daniel Kablan Duncan et Théophile Ahoua N'Doli, lors de l'inauguration de la route Kotobi-Bongouanou

L’Inspecteur général d’État, Théophile Ahoua N’Doli est monté au pupitre le samedi 5 octobre 2019, à Bongouanou. C’était à l’occasion de la double cérémonie d’inauguration de la route Akoupé-Kotobi-Bongouanou et de l’hommage des populations de Bongouanou à Alassane Ouattara. En prenant la parole ce jour, 5 octobre 2019, l’occasion était belle pour Ahoua N’Doli de réaffirmer son indéfectible attachement au Vice-président Daniel Kablan Duncan.

 » Nous sommes au RHDP par fidélité, fidélité à vous monsieur le vice-président de la République car, depuis près de 40 ans je chemine avec vous et avec le président Ouattara », a fait savoir Ahoua N’doli. Poursuivant, il a précisé : » C’est pourquoi, monsieur le vice-président, partout où vous allez je serai avec vous ! Partout où le président Ouattara ira, j’irai avec lui ». Un discours de clarification, pourrait-on dire, de position.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Gon écarté par Duncan dans l’inauguration de la voie réhabilitée de Bongouanou

En effet Théophile Ahoua N’Doli est un fidèle ami de Daniel Kablan Duncan. Dans la guerre de positionnement entre ce dernier et le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, Ahoua N’Doli s’est toujours rangé du côté de Daniel Kablan Duncan. Pendant que le premier ministre était en visite officielle dans les régions du Guémon et du Cavally, Ahoua N’Doli a organisé une cérémonie dans sa ville à Bongouanou pour donner de la visibilité à son mentor.

Au delà du premier ministre, le choix de Ahoua N’doli va plus loin. Dans son discours, il prend la peine de préciser sa fidélité à Duncan avant d’évoquer le nom du Chef de l’État, certainement pour la forme. Daniel Kablan Duncan qui a été sonné par le Président de la République de mettre fin aux activités de son mouvement PDCI-Renaissance cherche depuis lors des tribunes pour se faire entendre.

Refus d’allégeance à Gon et rivalités internes au RHDP

Et c’est bien ce qu’à compris son bras droit Ahoua N’Doli. Ingénieux, en maintenant la cérémonie d’inauguration de l’axe Akoupé-Kotobi-Bongouanou, l’objectif inavoué était de noyer au plan communicationnel la sortie d’Amadou Gon Coulibaly.

Signalons qu’à cette cérémonie boudée par les ministres pro-Gon du gouvernement, étaient présents des ministres issus du PDCI, comme Jean Claude Kouassi, Sindou Fofana, Raymonde Goudou-Coffie, Pascal Kouakou Abinan et Félix Anoblé, neveu de Duncan. Ceux-ci tout en n’étant pas forcément des pro-Duncan, n’adhèrent pas tous à la politique conduite par Gon.

De même, l’on a noté la présence distinguée de la ministre Kandia Camara, issue du RDR. De bonne source, celle-ci serait dans le collimateur du Premier ministre, étant considérée comme une proche du ministre d’Etat Hamed Bakayoko, seul rival de Gon, au sein du gouvernement, après la rupture avec le RHDP, de Guillaume Soro.

Daniel Effoh

  •  
    937
    Partages
  • 937
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info