Décès d’un élève à Daloa : La FESCI interpelle les autorités sur la recrudescence de la violence à l’école

Le décès tragique d’un élève en classe de terminale A2 au collège principal de Daloa, survenu le lundi 09 décembre 2019, a provoqué une vive émotion dans l’opinion publique ivoirienne. Notamment de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI).

Dans un communiqué dont Afriksoir a reçu copie ce mardi 10 décembre 2019, le principal syndicat estudiantin (FESCI) interpelle les autorités ivoiriennes sur la recrudescence de la violence à l’école, au risque de se faire entendre conformément à ses statuts et règlements.

“C’est avec désolation et consternation que nous avons été informés ce lundi 09 décembre 2019 du décès du camarade Sangaré Teinan, élève en classe de terminale A2 au collège principal de Daloa. Ce dernier s’étant opposé à des individus venus d’ailleurs déloger les élèves de son établissement au motif d’aller en congés plutôt que prévu s’est vu poignardé à la gorge et à malheureusement succombé à ses blessures », a situé d’entrée le Secrétaire général de la FESCI, Allah Saint Clair dit “Général Makélélé”.

A lire aussi : Des élèves de Vavoua se mettent en congé anticipé « en bri », ils reprendront les cours le 6 janvier

Ajoutant que ce assassinat intervient “au moment où la fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) s’engage dans une campagne contre la violence en milieu scolaire ainsi que dans une vaste campagne de sensibilisation au respect du quantum horaire dans l’ensemble des établissements secondaire du pays”.

La FESCI interpelle les autorités sur la recrudescence de la violence à l’école

Pour le premier responsable de la FESCI, le syndicat ne saurait accepter “cet acte ignoble perpétré par des individus sans foi ni loi au vu et au su de tous”. C’est pourquoi il exige qu’une “enquête soit diligentée afin de situer rapidement les responsabilités et que les auteurs de cet acte crapuleux soient mis à la disposition des autorités judiciaires”. Notons que le “Général Makélélé” a au nom de la FESCI présenté les condoléances de la communauté scolaire à la famille de la victime.

FESCI autorités violence école. Sangaré-Teinan élève tué à Daloa
Sangaré-Teinan élève tué à Daloa

Puis a réaffirmé son engagement à lutter sans relâche contre la violence sous toutes ses formes dans les temples du savoir pour une école de qualité, seule gage d’un avenir radieux de notre pays. Le phénomène de congés anticipés est récurent en Côte d’Ivoire, en dépit des multiples sensibilisations des services de Police sur l’étendue du territoire national, à la veille de chaque congé.

Moïse Yao K.

  •  
    24
    Partages
  • 24
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yao Moïse K

Read Previous

Côte d’Ivoire : La CEI a commencé à installer ses CEI locales contrôlées par le RHDP

Read Next

Macron et le mépris africain : Son invitation à Pau transmise à Issoufou une semaine après la convocation par voie de presse

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *