Crise au Burida : Un célèbre acteur apporte son soutien à la DG Viera

Sit-in devant le Burida des artistes ivoiriens, le mardi 14 mai 2019

Tiekoumba Dosso, membre de l’assemblée générale du Bureau ivoirien du droit d’auteur (BURIDA), affirme dans une vidéo qu’il ne se reconnais pas dans la manifestation que ses autres collègues ont organisé le mardi 14 mai 2019 pour exiger le départ de Irène Assa Viera, la directrice générale. Pour lui, elle fait un travail remarquable au sein du BURIDA. Il déplore que ses collègues artistes ne viennent que le dernier jour de l’AG afin de pouvoir bénéficier de la prime de transport qu’offre le BURIDA.

« Je suis Dosso, membre de l’assemblée générale du BURIDA depuis quatre ans. Depuis un certain temps un groupe issu de l’AG aussi, dit agir et parler au nom de tous. Moi je ne me sens pas dedans. Je reste donc solidaire à l’équipe de gestion actuelle du BURIDA dirigé par madame Vieira. Depuis un moment nous entendons dire qu’il faut virer Irène Vieira. Faut-il la virer pour sa gestion rigoureuse du BURIDA ? Faut-il la virer pour son immense travail abattu au sein du BURIDA pour ce qu’il soit aujourd’hui ? Faut-il la virer à cause de sa transparence ? On peut ne pas aimer le lièvre mais reconnaissons qu’il court vite quand même », a expliqué Tiekoumba Dosso.

A lire aussi : Fadal Dey : “Le Burida travaille bien, pour le ministre Bandaman ou la DG Viera ?”

A l’en croire, « lors de notre AG pour notre mandature actuelle, je me souviens et si nos camarades se souviennent encore madame la directrice générale nous a dit qu’il ne suffisait pas d’être artiste pour percevoir des droits au BURIDA. Qu’il fallait produire et faire diffuser nos productions. Elle nous a donc exhorté à produire et à faire large écho de nos productions auprès des médias, télévisions, radios, plateforme de diffusion. Et la salle a applaudit de façon unanime ce jour-là ».

« Je reste solidaire »

« Est-ce que nous avions compris ? Parce que bon nombre de nos collègues ne viennent jamais à l’AG lors des travaux, des débats et des plénières. Ils viennent le dernier jour et à 18 heures pour se mettre dans le rang afin de pouvoir encaisser le transport de 25 000 FCFA que le BURIDA remet à chaque membre après l’AG », a dénoncé l’artiste. « Ont-ils compris tout ce qui a été dit et fait pendant les séances ? ont-ils compris la gestion de notre maison commune qu’est le BURIDA ? La question reste posée et à méditer », s’est-il interrogé.

« Je reste solidaire à la gestion de madame Vieira parce que nous artistes nous nous mettons à insulter notre ministre de tutelle et dire de l’autre côté que nous sommes respectueux des institutions de l’Etat ; je dis qu’il faut se revoir. Parce que notre ministre de tutelle fait partie des institutions de l’Etat », a rappelé Dosso. « Je ne suis pas de ceux qui veulent que madame Vieira parte parce qu’elle a un problème particulier avec le PCA du BURIDA. Il faut le dire parce que c’est ça le nœud du problème aujourd’hui. C’est lui qui nous l’a joue à l’endroit la journée et l’a joue à l’endroit la nuit. Pourquoi toute cette manipulation ? », a-t-il fait observer.

Karina Fofana

  •  
    23
    Partages
  • 23
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info