CréaStorm : Un véritable cadre pour l’expression de la créativité audiovisuelle des jeunes en Côte d’Ivoire

Née de la volonté d’offrir aux jeunes ivoiriens un cadre pour passer de l’idée à la réalisation, le CréaStorm le premier accélérateur de production de contenus africains a vu le jour en 2018.

Pendant cet événement, organisé par l’agence audiovisuelle Likasa et le Content Lab, des jeunes talents ont quelques jours seulement pour se pencher sur les vrais besoins de création de contenus audiovisuels d’entreprises et de chaines de TV locales et internationales.

Déjà la 2ème édition !

Après une première édition qui s’est déroulée sur deux jours, les organisateurs ont cette fois-ci donné rendez-vous aux participants pendant 5 jours, au village d’Abatta loin du bruit et de la pollution de la ville dans le cadre somptueux du Kafolo Lagoon. Répartis en 9 équipes de 3, les créatifs sont lancés dans une compétition d’idées autour des challenges proposés par : A+ Ivoire, Universal Music Africa et JaimeAbidjan

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Alexis Sékongo, prix d’excellence mérité, pour un défenseur de la culture sénoufo

L’objectif de ce CréaStorm S02 était de faire émerger des prototypes d’émissions, de vidéos digitales et de fiction qui puissent sortir de l’ordinaire. « Pour nous, il est important d’aider ses jeunes à s’épanouir et de leur donner confiance, car ce sont les futurs professionnels de demain, ce sont avec eux que nous voulons créer et innover dans la réalisation de contenus africains, » nous explique Laurène Sénéchal, la Directrice de l’agence de production audiovisuelle Likasa et co-fondatrice du CréaStorm.

Un encadrement professionnel
Pour sortir vainqueur de cette compétition et grandi en termes de compétences, les équipes sont encadrées par onze coachs, des professionnels du secteur en réalisation, montage, graphisme, direction photo, création de contenus qui viennent des entreprises Likasa, Dys, Bled Entertainment, Dailymotion et Froject agency.

Et les équipes gagnantes sont…

  • Lauréat du Challenge J’aime Abidjan :  “Babi Security” porté par Sinaly Bahikoro et Venance Bosson
  •  Lauréat du Challenge A+Ivoire / Universal Music Africa : “Yé pas compris ta zik” porté par Epher Golly, Loic Nanguy et Jean-Marc Barou
  • Lauréat du Challenge Fiction, le projet “Comment faire couler la boite ?” d’Amangoua Maxime, Kinimo Jonathan et Rosemonde Kini

Ronald Andgli Touré, qui a participé au CréaStorm S02 sans gagner, repart satisfait de cette aventure : « Je ne pourrai pas oublier cette expérience de sitôt. J’ai rencontré des personnes formidables parmi les coachs, les organisateurs et les participants. Je les aime tous. Nous sommes maintenant une famille et je les garderai dans ma vie le plus longtemps possible. »

AvecVivendi Create Joy comme sponsor principal, cette deuxième édition a en plus de cela connu un jury de qualité composé
de Franck Kacou directeur du Label Universal Music Africa, de Damiano Malchiodi, Directeur Général d’A+, Michel Mutombo-Cartier, Directeur des production d’A+ Ivoire, Frédéric Dezert, Directeur des Magazines à Canal+ International et Thomas Weil, conseiller filière musicale à l’Ambassade de France.

Par la suite, les gagnants verront leurs projets être accompagnés et les participants pourront poursuivre leur expérience lors de stages dans les entreprises partenaires.

  •  
    173
    Partages
  • 173
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Campagne électorale masquée en visite de travail Gon double les populations de Man

Read Next

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara répond à André Silver Konan à propos de ses disparitions

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *