Covid-19 Madagascar : Voici les intérêts chinois, français et malgaches dans le « médicament » de Rajoelina

Andry Rajoelina

Andry Rajoelina

On en sait un peu plus sur les parties prenantes dans la chaîne de fabrication du « Covid-Organics », le remède malgache contre le coronavirus (Covid-19), qui est sujet à polémique depuis sa présentation le 21 avril 2020, par le Président Andry Rajoelina.

En effet, selon un article du journal français Le Monde, publié le mardi 19 mai 2020, des entreprises françaises, chinoises et malgaches interviennent dans la mise en œuvre de ce médicament « curatif et préventif », à base d’artemisia et de plantes médicinales. D’abord, Bionexx, une entreprise spécialisée dans la production et la purification d’Artemisia. Fondée en 2005 par le Français Charles Giblain et basée à Antananarivo, c’est elle qui fournit les feuilles séchées.

A lire aussi : Madagascar : Tout savoir sur le CVO Covid, médicament africain contre le coronavirus ?

Ensuite, on a deux autres entreprises qui jouent des rôles clés : TAF et Vidzar. La première est spécialisée dans l’agroalimentaire et notamment dans le café et le thé. Fondée par le Franco-grec Panayotis Taloumis, la société est chargée de mettre la tisane en sachets. Du coup, elle assemble, remplit et met en carton les infusettes du Covid-Organics. Quant à la deuxième, Vidzar, qui règne sur le marché du rhum et des spiritueux, s’occupe de la mise en bouteille de 33 cl ou 1 litre de la version décoction. L’entreprise a été créée en 1981, par le Sino-malgache Lucien Fohine qui produit le célèbre rhum Dzama, et est dirigée par son fils Franck Fohine depuis 1996.

Covid Organics remède malgache
CVO Covid-Organics, médicament contre le Covid-19 à Madagascar

Mis sur le marché en avril dernier, les détails supplémentaires sur ces filières de production du « Covid-Organics » n’ont jusque-là pas été révélés, comme la quantité produite, ou le coût de production. Bien que les vertus curatives et préventives du remède contre la maladie à coronavirus soient vantées par le président malgache Andry Rajoelina, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) émet toutefois des réserves quant à son efficacité et son innocuité.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Dans un communiqué, l’agence onusienne a indiqué que « des plantes médicinales telles que l’artemisia annua sont considérées comme des traitements possibles du Covid-19 ». « Des essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets indésirables », avait souligné l’OMS.

Moïse Yao K.

Covid Organics remède malgache

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yao Moïse K

Read Previous

Côte d’Ivoire : Les élèves sans cache-nez refoulés à San Pedro

Read Next

Côte d’Ivoire : Des activistes du RHDP pris en flagrant délit d’ivoirité et traitent « La Guêpe » de Sénégalo-guinéenne

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *