COVID-19 Côte d’Ivoire : Dr René Brou dénonce le manque de contrôle sur les dons au gouvernement

En charge des questions sanitaires de la Région du Bélier en qualité de premier vice-président du Conseil, Dr Brou Koffi René a entamé, il y a quelques jours, une tournée dans les départements de Toumodi et Djékanou. Dans ces deux départements, il a visité les sous-préfectures d’Angonda, de Kpouèbo, de Kokumbo, de Toumodi et de Bonikro, ainsi que les communes de Djékanou et de Toumodi.

Dans chacune de ces localités, le 1er vice-président du conseil régional du Bélier, y était pour se rendre compte de la bonne exécution des mesures barrières édictées par le Gouvernement à travers le Conseil national de sécurité. A Toumodi, où nous l’avons rencontré, le vendredi 19 juin dernier, il a situé l’enjeu de cette tournée qui était essentiellement orientée vers les différents centres d’enrôlement pour les opérations de la carte nationale d’identité (CNI) ; de l’audience foraine pour la délivrance des extraits de naissance et la révision de la liste électorale (RLE)

A lire aussi : Côte d’Ivoire Coronavirus : Abidjan 2 est fortement touchée avec 4953 cas

Contrôle et gestion des fonds et dons au gouvernement

« () Il s’agit de booster, par notre présence sur le terrain, les trois opérations gouvernementales que sont l’identification des populations en vue de l’établissement des nouvelles CNI et de leur inscription sur la liste électorale ; de l’opération spéciale de délivrance des pièces administratives (Osdpa), pour l’établissement des extraits de naissance et des certificats de nationalité aux populations âgées de 5 ans et plus afin que ces derniers sollicitent une CNI et s’inscrivent sur la liste électorale pour les Ivoiriens âgés de 18 ans et plus. Il s’agissait aussi et enfin de la révision de la liste électorale ; ces opérations sont de première importance quand on sait que la CNI régit toute notre vie, permet de faire plusieurs opérations telles que des retraits à la banque, à la poste, des documents pour nos enfants etc. et de participer au processus électoral » a-t-il indiqué avant de sensibiliser les populations au respect strict des mesures barrières afin de freiner la propagation du coronavirus.

Alassane Ouattara se lavant les mains au palais présidentiel le lundi 16 mars 2020, pour lutter contre le Coronavirus
Alassane Ouattara se lavant les mains au palais présidentiel le lundi 16 mars 2020, pour lutter contre le Coronavirus

« J’exhorte tous à participer à l’opération permanente d’identification et à la révision de la liste électorale ». Traduisant sa gratitude au corps préfectoral pour sa disponibilité, Dr Brou Koffi René, au nom du Président Yéboué Pascal, a renforcé le dispositif sanitaire des guichets par le don de cache-nez, de gels hydroalcooliques et des seaux de lavage des mains. Aussi s’est-il réjoui de l’installation de plusieurs centres de prélèvements, des comptes rendus journaliers sur l’évolution de la pandémie. Toutefois, il a déploré la non communication accrue au niveau des départements où l’on a trouvé des cas positifs. Aussi, a-t-il pointé du doigt la non distribution, jusque-là, de masques aux élèves de l’intérieur. Notamment dans les sous-préfectures et villages

Gestion de fait des dons reçus par le gouvernement

Dr Brou René Koffi, dans sa veste d’homme politique avisé, a jeté un regard critique sur la gestion des fonds et dons faits au gouvernement dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire due à la maladie à Coronavirus, Covid-19. « Les dons internes des sociétés, groupements d’intérêt et les fonds importants provenant de l’extérieur sont utilisés par les membres du gouvernement pour soutenir une précampagne présidentielle.

Le gouvernement devrait penser à proposer au parlement un collectif budgétaire de crise à la Covid-19 au lieu de s’enliser dans une gestion de fait qui, à dessein, va opacifier en 2021 le projet de loi de règlement du budget 2020. Au gouvernement, il y a des gens qui le savent notamment des anciens députés avec qui nous avons fait nos premières armes au parlement. Ils le savent et se taisent ».

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Autres points majeurs pour revenir sur les différentes opérations en cours, l’omniprésence des membres du gouvernement sur le terrain pour faire campagne pour leur candidat. « Cela gêne énormément l’identification, l’Osdpa et la révision de la liste électorale. L’on observe l’utilisation des moyens et ressources de l’Etat et des dons d’origines diverses au profit de la précampagne du candidat RHDP » a-t-il dénoncé.

JEAN PAUL LOUKOU

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Côte d’Ivoire : Fabrice Sawegnon se défend face aux critiques ouvertes contre Life TV

Read Next

Côte d’Ivoire : La révision de la liste électorale repoussée jusqu’au dimanche 5 juillet 2020

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *