Côte d’Ivoire : Les prières de Djoumaa à nouveau autorisées sur l’étendue du territoire national

Suite à la réunion du Conseil National de Sécurité (CNS), présidée par le Président de la République, Alassane Ouattara, le jeudi 30 juillet 2020, annonçant un allègement des mesures restrictives dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus (Covid-19), le COSIM a rendu public un communiqué en date du jeudi 30 juillet 2020.

Entre autres mesures prises, la célébration de l’Aid El Adha et des prières de Djoumaa sont autorisées à partir de demain vendredi 31 juillet sur toute l’étendue du territoire national. Après la réunion du CNS, présidée par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara le jeudi 30 juillet 2020, annonçant un allègement des restrictions dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, le comité de veille réuni en présence des premiers responsables du COSIM et l’AMSCI/CODIS, le jeudi 30 juillet 2020, a arrêté plusieurs mesures.

A lire aussi : Coronavirus : La Côte d’Ivoire franchit la barre des 100 morts

« Suite au communiqué du Conseil national de sécurité de ce jeudi 30 juillet 2020, annonçant la levée des restrictions sur le nombre pour les rassemblements des personnes, et tenant compte de la déclaration des Imams en date du lundi 27 juillet 2020 informant la communauté nationale de la date de la fête de Tabaki en Côte d’Ivoire, le comité de veille invite les fidèles musulmans à la célébration de l’Aid El Adha et des prières de Djoumaa sur toute l’étendue du territoire national à partir de demain vendredi 31 juillet. Vu la situation sanitaire du moment, le Comité de veille Covi-19 de la communauté musulmane insiste auprès de tous, pour le respect des gestes barrières en vigueur notamment : Le lavage des mains avec de l’eau et du savon ou l’utilisation du gel hydro alcoolique ; la distanciation physique ; le port de masque et l’utilisation de son tapis individuel ; les poignées de mains et les accolades », précise le communiqué.

Vu la situation sanitaire du moment, le Comité de veille Covi-19 de la communauté musulmane insiste auprès de tous, pour le respect des gestes barrières en vigueur notamment

prières Djoumaa autorisées
Mosquée de la Riviera 3

« Le comité de veille recommande aux Imams de bien vouloir réduire le temps des sermons pendant l’office. Le comité de veille attire l’attention des Imams et des responsables des comités de gestion des mosquées, sur la nécessité de l’observation des mesures ci-dessus énumérées. Les comités locaux sont invités à veiller au respect de ces dispositions et à rendre compte au comité national de veille. Le comité de veille note avec satisfaction le sens de responsabilité des Imams et de l’ensemble des fidèles musulmans de Côte d’Ivoire. Il les félicite pour l’observation des différentes recommandations édictées depuis la mise en place du comité le 18 mars 2020 dans l’intérêt supérieur de Côte d’Ivoire », ont-ils conclu. Notons que le CNS a arrêté plusieurs mesures au terme de sa réunion du jeudi 30 juillet 2020.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Entre autres, « le maintien de l’Etat d’urgence jusqu’au 31 Aout 2020; le maintien de la fermeture des frontières terrestres et maritimes; de l’ouverture des bars, boites de nuits, cinémas et lieux de spectacles à partir du 31 juillet 2020, dans le stricte respect des mesures barrières, notamment le port du masque, le lavage des mains et la distanciation physique; de la reprise des rassemblements sur l’ensemble du territoire sur autorisation des préfets et après avis des autorités sanitaires etc ».

Karina Fofana

prières Djoumaa autorisées. prières Djoumaa autorisées

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Karina Fofana

Précédent

Côte d’Ivoire : Bolloré cité dans une affaire de créances de 600 millions FCFA dûes à un Ivoirien, un bateau de CMA-CGM menacé de saisie à Abidjan

Suivant

Côte d’Ivoire : « Hamed Bakayoko n’a que le BAC mais il a été ministre dès 2003 »

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *