Côte d’Ivoire : Le conseil municipal de Ouellé désavoue son maire qui a viré au RHDP, vers la destitution d’Antoine N’Zi ?

Deux jours après son adhésion au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) d’Alassane Ouattara, le maire de Ouellé localité située au centre-est de la Côte d’Ivoire, Antoine Kouamé N’zi élu sous la bannière du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) voit son conseil municipal s’effriter.

Le mercredi 6 mai 2020, en lieu et place d’un conseil municipal ordinaire, à la surprise générale de tous, c’est une déclaration des conseillers municipaux qui est rendue publique dont Afriksoir a reçu copie. En effet, après l’adhésion d’Antoine Kouamé N’zi au RHDP, celui-ci a fait annuler la réunion ordinaire sans informer les conseillers municipaux. Ainsi, le maire semble dont avoir écho de ce que préparait ses collaborateurs. Voici en substance ce que dit la déclaration. Celle-ci s’est faite dans le strict respect des mesures barrières liées à la lutte contre le Coronavirus (Covid-19) voir les images .

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Le RHDP pris en flagrant délit de faux, le maire de Béoumi était déjà au RHDP, le maire d’Alépé n’était pas PDCI

« Considérant que monsieur N’zi Antoine, maire de la commune de Ouélé, vient de faire son adhésion le lundi 04 mai 2020 dans une autre formation politique qu’est le RHDP. Considérant qu’aucune consultation préalable des conseillers municipaux n’a été effectué avant son adhésion au RHDP. Nous, conseillers municipaux de la mairie de la commune de Ouélé déclarent ce qui suit : les conseillers municipaux se désolidarisent de l’initiative du maire. Aussi, ils ne sont mêlés ni de près, ni de loin à cette initiative. En conclusion, ceux-ci prendront leurs responsabilités au moment indiqué », stipule ladite déclaration signée par 22 conseillers municipaux sur les 29 que compte cette mairie.

Déclaration ou pas ?

Le maire a déjà été présenté par son nouveau parti à la face du monde entier. Dans ce contexte, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a reçu l’adhésion de quatre élus locaux le lundi 04 mai 2020. C’est ce qu’ont tenté de faire croire des cadres dudit parti. Pourtant, deux de ces élus locaux avaient déjà opté pour le parti d’Alassane Ouattara.

« J’ai présidé la cérémonie d’adhésion officielle au RHDP des maires N’ZI Kouamé Antoine maire de Ouéllé (Région du Iffou), Deabo Poka Maurice maire de Zoukougbeu, Région du Haut-Sassandra), Kouassi Kouadio Jean Marc (maire de Béoumi, Région du Gbêkê), Ossin Yapi Simplice (maire d’Alépé, Région de la Mé), ce lundi 4 mai au Cabinet du Président du RHDP à Cocody », écrit Jeannot Ahoussou-Kouadio, Président du Sénat ivoirien.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

De fait, celui-ci accompagnait les maires qui ont décidé de rallier le camp du RHDP. Cependant, force est de constater que deux des élus locaux en l’occurrence le maire d’Alépé, Simplice Ossin Yapi et Jean Marc Kouadio Kouassi de Béoumi ont déposé les valises au RHDP depuis fort longtemps. Dans ces conditions que fera maintenant le maire de Ouellé ? jusqu’à où iront les conseillers municipaux ? Antoine N’Zi vers la destitution ? Le temps nous en dira.

Charles Yokoli

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charles Yokoli

Read Previous

Côte d’Ivoire : Quand le gouvernement travaille à une transition politique

Read Next

Côte d’Ivoire : En attendant le retour du Premier ministre Gon Coulibaly…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *