Côte d’Ivoire : Colère, hommages et indignations de personnalités après la mort brutale de l’éminente Prof Laurence Adonis-Koffy

Laurence Adonis-Koffy, Professeure de Neuphropediatrie au Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Yopougon a perdu la vie dans un accident de la circulation avec son époux et son jeune fils le samedi 23 mai 2020.

Ils pratiquaient leur marche sportive du week-end à Angré 8ème tranche dans la commune de Cocody. Colère, hommages et indignations de personnalités après la mort brutale de l’éminente Prof Laurence Adonis-Koffy. « L’Etat doit réagir avec fermeté en déployant son arsenal de mesures coercitives afin d’endiguer cette autre pandémie qui fait des milliers de victimes en Côte d’Ivoire. Pour elles, les pouvoirs publics doivent punir sévèrement les chauffards irresponsables qui roulent à tombeau ouvert, transformant ainsi leurs véhicules en machines à tuer. Le conducteur qui provoque un accident de la circulation mortel à cause du non-respect du code de la route doit être considéré comme un criminel. L’impunité de ces infractions est insupportable », a déploré Toussaint Alain ex conseiller de Laurent Gbagbo, l’ancien président ivoirien.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Qui est Prof Laurence Adonis-Koffy, tuée brutalement dans un accident à Angré

A l’en croire, les blessés et les morts sur les routes ivoiriennes ne doivent plus ‘’compter pour du beurre’’. « En sus de la peine prévue, une confiscation du véhicule appartenant au chauffard coupable de conduite sans permis, de conduite sous l’emprise de l’alcool ou de drogues, d’excès de vitesse, de blessures et homicides involontaires, etc. L’heure est venue de prendre des mesures draconiennes afin d’en finir avec le terrorisme ».

Pour le journaliste-écrivain André Silver Konan, Il appartient à Amadou Koné, ministre des Transports, de proposer une réforme de la loi sur les accidents en Côte d’Ivoire. « Je ne trouve pas normal qu’un individu qui se saoule et va voler la nuit avec effraction, sans tuer personne, soit plus sévèrement sanctionné qu’un chauffard qui se saoule et va tuer une ou plusieurs personne(s). Pour moi, dès lors qu’un individu décide volontairement de boire de l’alcool, sachant qu’il doit prendre un volant, on n’est plus dans l’homicide involontaire mais bel et bien dans l’homicide tout court. Cette loi doit être réformée »

hommages personnalités Prof Laurence
Guillain et Laurence Adonis-Koffy tués dans un accident par des jeunes noceurs à Angré le samedi 23 mai 2020

Puis d’ajouter : « L’alcool au volant est une circonstance aggravante dans le cadre de « l’homicide involontaire » lors d’un accident et doit entraîner une peine plus sévère. Si en plus de cette circonstance, il y a d’autres, comme le défaut de permis, la punition doit être encore plus sévère. Donc il doit avoir deux niveaux de circonstances aggravantes. C’est trop cruel d’aller boire et de prendre le volant, tuer des innocents et considérer que ces meurtres sont involontaires ».

Colère, hommages et indignations après la mort brutale de l’éminente Prof Laurence Adonis-Koffy

Allant dans le même sens qu’André Silver Konan, Zadi Gnagna, Président de la plateforme des syndicats des fonctionnaires a indiqué : « Des jeunes gens sans permis de conduire de retour d’une virée nocturne ivres et inconscients viennent d’endeuiller tout une nation. Nul n’ignore le coût de la formation d’un tel cadre pour notre pays. Vraiment c’est révoltant ! Il faut que la législation en matière de tels crimes soit durcie. Ensuite qu’un arrêté soit pris pour interdire le sport en bordure de voirie. C’est une urgence car de telles accidents sont légions ».

L’Association des parents d’enfants malades des reins (APEMAR), n’a pas voulu rester en marche de la colère et des indignations de la population ivoirienne après ce drame. Pour Jean Réné Kouakou l’un des parents du Prof. Laurence Adonis-Koffi cet accident endeuille toute son association. « Je voudrais vous dire merci d’avoir sauvé la vie de milliers d’enfants qui seraient morts sans votre perspicacité. Ma fille qui a dix-sept ans aujourd’hui et en classe de terminale, elle a été votre première patiente de L’Unité Pédiatrique (patient no 1) du CHU de Yopougon. (…). Elle est guérie depuis 2009. Merci Professeur ».

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Prof. de pédiatrie spécialisée en néphrologie au CHU de Yopougon, Prof Laurence Adonis-Koffy était engagée depuis sept ans dans la lutte contre l’insuffisance rénale chez les enfants. En 2009, elle a créé la première unité spécialisée d’Afrique subsaharienne francophone. Membre fondatrice de l’AFPNA (réseau pédiatrique francophone) en 2015, elle est actuellement Directrice du Département de Pédiatrie médicale du Centre hospitalier universitaire de Yopougon. « Combative, généreuse et mue par une foi inébranlable, Laurence Ya Adonis-Koffi rêvait d’un monde dans lequel aucun enfant ne souffrirait de néphropathie. Elle consacré sa vie à sauver les enfants malades, que son combat ne reste pas vain », témoigne le parent d’un patient.

Roxane Ouattara

hommages personnalités Prof Laurence. hommages personnalités Prof Laurence

  •  
    555
    Partages
  • 555
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Roxane Ouattara

Read Previous

Côte d’Ivoire : Titrologie du lundi 25 mai 2020

Read Next

Côte d’Ivoire : A 5 mois de la présidentielle, le PDCI relance sa machine sur le terrain

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *