Exclusif / Wattao gravement malade évacué d’urgence au Maroc

Le colonel Wattao est gravement malade. L’officier supérieur de l’armée ivoirienne a été évacué d’urgence au Maroc. Une information exclusive d’Afriksoir.net

Le colonel Issiaka Ouattara dit Wattao est gravement malade. Depuis quelques semaines, le tonitruant ex-chef de guerre des ex-rebelles des Forces nouvelles, se faisait discret à Abidjan. Il y a quelques jours, il avait confié à des proches qu’il se sentait de plus en plus affaibli.

A lire aussi. Zié Konaté répond à Adjoumani : « Fais attention à tes propos, tes gardes du corps ont fait la rébellion »

Mardi, il est apparu amaigri à une haute personnalité du pays. L’officier de 52 ans, natif du Zanzan traîne depuis plusieurs années, une maladie dont la nature n’a pas encore été dévoilée. « Mais ces derniers jours, son état s’est rapidement dégradé », nous a confié l’un de ses fidèles lieutenants.

Des rebelles du MPCI paradant à Bouaké. Wattao malade
Des rebelles du MPCI paradant à Bouaké en 2002

De ce fait, sur ordre « venant d’en haut », il a été évacué d’urgence, jeudi, à Rabat au Maroc. En vue de soins intensifs. L’ex-chef de guerre proche de Guillaume Soro est progressivement tombé en disgrâce auprès du Président Alassane Ouattara. Ce dernier l’a toutefois conservé dans son dispositif. Pour éviter de se mettre à dos, un pion essentiel de l’armée. Qui tenait encore de nombreux « bons petits » au sein des fantassins, majoritairement issus des rangs des ex-rebelles du Nord.

Wattao gravement malade et un peu en disgrâce

En effet, de sergent de l’armée, il est passé commandant après la chute de Laurent Gbagbo en 2011. Avant que Ouattara ne le désigne, lieutenant-colonel, puis colonel. Saha Bélé-Bélé (gros serpent, en malinké) est depuis 2018, le patron de la Garde républicaine. L’une de ses vidéos devenue virale le montrait en train de s’exprimer en malinké à des soldats.

De fait, ce manquement grave dans un pays où le Rattrapage ethnique prôné par le Président Ouattara avait déjà assez fait de dégâts ; a été mal jugé par des analystes. Par ailleurs, début 2019, l’un de ses proches, Kader Doumbia, ex-soldat rebelle, avait été arrêté. Une histoire de tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Depuis lors et avec la rupture entre Soro et Ouattara, le militaire le plus bling-bling du pays, était devenu discret. Or, la maladie était aussi passée par là.

Emmanuel Gautier

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Emmanuel Gautier

Read Previous

Des chefs du Nord se mobilisent pour l’accueil de Soro et envoient un message à Ouattara

Read Next

Côte d’Ivoire : Les CEI locales de Sakassou et Taï dirigées par le RHDP

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *