Côte d’Ivoire : Voici les 3 secteurs d’activités les plus touchées par le blanchiment d’argent

Campagne du candidat du RHDP, Alassane Ouattara, en novembre 2010 : Ne donne pas ta voix à la corruption

L’ONG Social Justice Côte d’Ivoire a organisé un atelier de formation et de sensibilisation pour les journalistes de Côte d’Ivoire le 31 octobre 2019 à Cocody à Abidjan. Voici les trois secteurs d’activités les plus touchés par le blanchiment d’argent en Côte d’Ivoire.

«Dans notre pays, les trois secteurs les plus touchés par le blanchiment de capitaux sont respectivement l’agriculture, l’immobilier et l’orpaillage. Les zones du Nord et dans l’extrême Ouest sont les plus touchés pour le secteur de l’agriculture, celles du Sud par l’immobilier et les zones du Centre et de l’est par l’orpaillage», a indiqué une étude menée par Social Justice. Le blanchiment de capitaux ou encore blanchiment d’argent étant le fait de réinvestir de l’argent illégalement obtenu dans une activité légale, ces secteurs d’activités sont en plein essor ces dernières années en Côte d’Ivoire.

A lire aussi : Burkina : Elle célèbre un anniversaire à 25 millions FCFA, la justice l’arrête pour « blanchiment d’argent »

Pour les experts Ousmane Attai et Selay Kouassi, les conférenciers du jour, aucun secteur n’échappe au blanchiment de capitaux. Ils ont d’ailleurs insisté sur l’évolution du phénomène avec l’avènement d’Internet. «L’anonymat des pourvoyeurs et destinataires de fonds, la rapidité et la mobilité des transactions de monnaie virtuelle et la technologie sous-jacente aux crypto-monnaies constituent une véritable porte ouverte au blanchiment d’argent», a expliqué Selay Kouassi.

Pour Ousmane Attai, le journaliste qui se veut spécialiste dans ce domaine doit donc être formé sur toutes les techniques nécessaires pour enquêter. «Discret, minutieux, observateurs et courageux, le journaliste d’investigation ne doit pas observer les faits sociaux comme une personne lambda». Pour se faire, les journalistes Anderson Diedri et Noël Konan ont respectivement instruits les participants sur les techniques, les stratégies d’enquêtes et les méthodes pour la sécurité des journalistes d’investigation sur le blanchiment de capitaux.

Des journalistes des villes de Daloa, Korhogo, San-Pédro, Bouaflé, Soubré, Jacqueville et d’Abidjan ont pris part à la deuxième session de l’atelier de formation des journalistes sur le blanchiment d’argent de Social Justice. Il était question pour Julien Tingain, président de Social Justice Côte d’Ivoire de former et sensibiliser les hommes de médias locaux sur ce phénomène aux fins de susciter une appropriation de la lutte.

Roxane Ouattara

  •  
    114
    Partages
  • 114
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info